La formation Omega Pharma-Quick Step
La formation Omega Pharma-Quick Step | ERIC LALMAND - BELGA MAG - BELGA - AFP

Quick Step conserve son titre

Publié le , modifié le

La formation Omega Pharma-Quick Step a conservé son titre de championne du monde de contre-la-montre par équipes de marques. L'équipe belge a devancé sur la ligne les Australiens d'Orica-GreenEdge pour 81 centièmes et la Sky pour 22 secondes.

L'Allemand Tony Martin, le Français Sylvain Chavanel, le Néerlandais Niki  Terpstra et le Slovaque Peter Velits ont terminé sur la même ligne, grignotant  ainsi quelques dixièmes de seconde pour battre le temps réalisé par leurs  adversaires d'Orica. Les quatre rescapés, aidés par le Polonais Michal Kwiatkowski et le Belge  Kristof Vandewalle qui ont lâché prise dans la partie finale, ont bouclé le  parcours très roulant de 57,2 kilomètres séparant Montecatini Terme du  centre-ville de Florence à 53,4 km/h de moyenne.

Martin, Chavanel, Terpstra, Velits et Vandewalle ont enlevé leur deuxième  médaille d'or dans cette épreuve introduite l'an passé au programme des  Mondiaux. Par rapport à l'équipe victorieuse l'an passé à Valkenburg  (Pays-Bas), Kwiatkowski a remplacé le Belge Tom Boonen, qui a mis un terme à sa  saison. Le groupe belge, devancé de 75 centièmes de seconde dans le "chrono" du  Tour de France, le 2 juillet à Nice, a pris sa revanche sur son homologue  australien. Au prix de détails longuement revus et corrigés. "Il y a eu beaucoup de travail du staff, en amont. On a dû reconnaître le  parcours quatre fois depuis jeudi dernier, on l'a vu et revu à la vidéo le  soir", a expliqué Chavanel en rendant hommage au travail de l'ancien coureur  Tom Steels. 

Froome en difficulté

  "C'est une victoire collective. Chacun savait ce qu'il avait à faire. Comme  je vire bien, c'était moi qui devais entrer en tête dans le virage le plus  serré", a ajouté le Français, admiratif devant la performance de Martin: "Il  tire le groupe vers le haut." La médaille de bronze est revenue à Sky, battue de 22 secondes malgré la  présence de Chris Froome. Le vainqueur du Tour de France 2013 a souffert, cette  fois, pour rester dans les roues et a sauté les relais pendant une dizaine de  kilomètres avant de se reprendre à la fin.

Les BMC de l'Américain Taylor Phinney, deuxièmes l'an passé à seulement 3  secondes du titre, sont restés cette fois au pied du podium. Phinney,  omniprésent dans le final, et les siens ont terminé à plus d'une minute des  deux premières équipes.Cinquièmes de l'exercice, les RadioShack du Suisse Fabian Cancellara ont  cédé 1 min 17 sec. "Je ne crois pas que l'on ait fait des erreurs mais une  course pareille se joue à beaucoup de détails", a relevé le Suisse, qui sera  l'un des hommes à battre de la course en ligne, dimanche, en apothéose de la  semaine arc-en-ciel. "Si c'est de bon augure pour dimanche ? Je ne ferai aucun  commentaire", a coupé court Cancellara.

Le Slovaque Peter Sagan, qui s'est aligné à la tête de l'équipe Cannondale,  a pris pour sa part la 7e place du "chrono". "Je n'en attendais pas tant", a  souri Sagan, favori désigné de la course en ligne. Pour le contre-la-montre individuel, qui sera disputé mercredi sur un  parcours quasi-identique (57,9 km) à celui emprunté dimanche pour l'épreuve par  équipes, Martin, tenant du titre, a pris ses points de repère. "Je suis  confiant", a reconnu l'Allemand, visiblement optimiste sur ses chances.