Pervis est aussi champion du mental

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
Pervis Gané Mondiaux 2015
François Pervis et Laurent Gané avant le départ d'une course | LOIC VENANCE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Manager de l'équipe de France sur piste, Laurent Gané est épaté par le mental de François Pervis, déjà double médaillé d'or des Mondiaux de St-Quentin en Yvelines. Et s'il ne s'arrêtait pas là ?

« Douter de sa force de caractère ? Non loin de là. » Laurent Gané découvre son poste de manager de l’équipe de France et le phénomène Pervis mais la force de caractère du sextuple champion du monde n’est pas une surprise. « Ce qu’il fait sur le plan mental… C’est un champion à tout point de vue », lance-t-il après sa victoire dans le kilomètre.

Pervis avec deux maillots arc-en-ciel en deux jours, c’était pas gagné selon le manager des Bleus. « Il y a quinze jours, il était à deux doigts de ne pas se présenter aux Mondiaux, raconte Gané. Il n’était pas bien. Il se sentait mal. On lui a dit reste confiant, prends ces championnats du monde au jour le jour. Il ne faut pas que tu te projettes sur l’ensemble mais vas-y étape par étape. C’est ce qu’il a su faire. C’est un champion du moral car avec ce qu’il a enduré cette année. Nous on a juste essayé de lui apporter quelques petites choses pour lui donner le moral.»

Le déclic, c’est évidemment le keirin. Avec son tempérament de guerrier et une puissance retrouvée, Pervis a frappé fort d’entrée. Un titre libérateur. « Ce qui lui a fait du bien, c’est sa victoire d’hier, assure le Néo-Calédonien. Elle lui a enlevé une grosse pression car ses Championnats du monde étaient déjà réussis. Aujourd’hui, on savait qu’il allait rebondir suite à ce premier titre. J’apprends à le connaître petit à petit. J’ai échangé avec lui pas mal de fois. Je sais que quand il rentre sur la piste, ce n’est pas le même François Pervis, c’est un autre homme. »

Finalement, François Pervis n’est plus qu’à une compétition de conserver ses trois titres mondiaux de Cali. Le plus dur reste toutefois à venir avec la vitesse individuelle. Entre la fatigue et la concurrence, le challenge est relevé. « On en veut toujours plus, ajoute Gané. On verra dans les prochains jours. Avec lui, tout est permis. » C’est vrai.

VIDEO : La réaction de François Pervis

VIDEO : Le kilomètre victorieux de Pervis

Mondiaux de cyclisme sur route 2020