Le quatuor australien embrasse la piste de Saint-Quentin
La poursuite par équipes australienne a battu le record du monde de la discipline | ERIC FEFERBERG / AFP

Mondiaux sur piste - Saint-Quentin, la piste aux étoiles

Publié le , modifié le

Annoncée comme rapide, la piste de Saint-Quentin en Yvelines n'a pas déçu. Les Chinoises, Zhong et Gong, ont battu le record du monde en vitesse par équipes alors que la quatuor australien, Hoskins, Cure, Ankudinoff et Edmondson a pulvérisé le record du monde de la poursuite. Comment expliquer cette rapidité ? Deux légendes de la piste française, Florian Rousseau et Laurant Gané ont la réponse.

Si les Championnats du monde de Saint-Quentin en Yvelines sont une réussite d'un point de vue du public, ils resteront aussi gravés, pour un moment en tout cas, dans les annales. La Chine en vitesses par équipe (32''034) et l'Australie en poursuite par équipes (4'13''686) permettent à la piste française d'inscrire son nom sur les tablettes grâce à deux records du monde. Pour un vélodrome situé au niveau de la mer, c'est rare. "L'air est plus dense en altitude et permet des records" explique Florian Rousseau, le triple champion olympique français.

Au niveau de la mer

Sur les 13 records recensés sur la piste, sept ont été réalisés à La Paz (Bolivie) ou Aguascalientes (Mexique), respectivement à 3 600m et 1 800m d'altitude. Deux autres l'ont été à Londres, par des Britanniques, lors des Jeux 2012, un a été fait à Sydney et un autre à Moscou. "Avec Moscou, Saint-Quentin est la piste la plus rapide au niveau de la mer" pose Florian Rousseau. Pour la capitale russe, la raison est simple : sa largeur. La piste du vélodrome moscovite est large de 9 mètres et longue de 333 mètres. "Pour les disciplines de vitesse, c'est le rêve" analyse Rousseau. "Avec la pente, on prend plus de vitesse" reprend Gané.

"La piste de 250m la plus large du monde"

Quelle est donc la particularité de la piste française ? Sa largeur là aussi. "Saint-Quentin est la seule piste du monde de 250 mètres à faire huit mètres de large" nous apprend Gané, entraîneur de l'équipe de France. "On s'attendait à des records dans les disciplines lancées" avoue-t-il. Oui mais, l'Australie a brillé en poursuite par équipes, tout comme la France qui a mis cinq secondes dans la vue à son précédent record. "Les athlètes sont très en forme" tente d'expliquer Rousseau dans un sourire.

Ce n'est pas la seule explication. Pour les deux champions, la température a joué : "le plafond est bas ici, ça augmente la température" analyse Rousseau. Laurent Gané ne dit pas autre chose : ". on est à une température de 26 degrés et 31 % d’humidité. Quand l’humidité baisse, ça améliore forcément le rendement musculairement". Volonté de l'organisateur, ce choix a été payant. À une journée de la fin, Saint-Quentin a déjà réussi ses Mondiaux.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Mondiaux