François Pervis est champion du monde en titre de keirin
François Pervis est champion du monde en titre de keirin (Cali 2014) | LUIS ACOSTA / AFP

Mondiaux sur piste: Le keirin, épreuve spectaculaire dont Pervis est le roi

Publié le , modifié le

Ce jeudi débutent les épreuves de keirin pour les hommes. Au programme des Championnats du monde depuis 1980 (2002 chez les femmes), elle est la plus spectaculaire de la piste. Six fauves lâchés à 50 km/h à 700 mètres de la ligne et l'assurance pour le public de se régaler. Avec François Pervis, champion du monde en titre, la France a, en plus, une très belle occasion de rafler une deuxième médaille d'or.

Mercredi, il suffisait de se balader dans les gradins du Vélodrome national et de demander ici et là quelle discipline était la plus attendue pour comprendre la place du keirin dans le coeur des amoureux de la piste. Si les épreuves plus traditionnelles ont toujours un large public, le keirin n'est pas loin derrière. Et pour cause, cette épreuve importée du Japon (elle a été créée au pays du Soleil-Levant en 1948) regroupe ce qui se fait de plus bestial sur la piste. A l'opposée de la poursuite par équipes donc.

"La stratégie facteur clé du keirin"

Champion olympique du keirin à Sydney en 2000 et consultant pour France TV Sport, Florian Rousseau détaille les qualités d'un bon coureur de keirin: "La stratégie est la plus importante. Il faut savoir s'adapter" raconte-t-il. Le keirin ne serait donc pas seulement une affaire de force. Et de chance parfois ? "Non, la chance ne joue pas. On retrouve les meilleurs sur le podium" dit Rousseau catégorique.

Comment être "le plus fort" alors ? La légende française va plus loin: "Les plus forts, ce sont les coureurs qui savent s'adapter. Au départ, on imagine une stratégie dans sa tête mais la course ne se passe jamais comme prévu. Ce sont les coureurs capables de réagir qui font la différence". On l'aura compris, à la force se supplée l'adaptation. Il faut dire que le keirin ressemble parfois à une jolie foire d'empoigne où chacun tente de se faire sa place.

Pervis favori à sa propre succession ?

Il y autant de stratégies possibles que de coureurs présents raconte Florian Rousseau: "Il y a des coureurs qui aiment prendre la course à leur compte et se mettre devant parce qu’ils ont ces qualités de résistance. D’autres préfèrent faire leur effort dans les derniers mètres pour sauter leurs adversaires".

La France a longtemps cultivé une culture du keirin. Florian Rousseau a été champion olympique en 2000 mais on peut aussi rappeler que Frédéric Magné est le recordman (à égalité avec Chris Hoy et Michaël Hubner) du nombre de titre de champion du monde (quatre). Cela dit, la France attendait un sacre depuis 2003 et Laurent Gané (entraîneur du groupe de vitesse depuis octobre). C'était chose faite à Cali en 2014 avec François Pervis. Le Mayennais est encore favori à sa propre succession selon Florian Rousseau: "François Pervis est champion du monde. Il va défendre son titre. Son expérience au Japon va forcément être bénéfique". Rendez-vous en milieu d'après-midi pour le premier tour et si tout va bien ce jeudi soir en finale pour un show à ne rater sous aucun prétexte.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Mondiaux de Cyclisme