Mondiaux sur piste: François Pervis conserve son titre de champion du monde de keirin

Mondiaux sur piste: François Pervis conserve son titre de champion du monde de keirin

Publié le , modifié le

Devant son public, le Français François Pervis a conservé son titre de champion du monde de keirin, jeudi, au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Pervis, auteur d'une course époustouflante, s'est imposé aisément devant le Néo-Zélandais Edward Dawkins et le Malaisien Azizulhasni Awang. En 2014, le Français avait alors réalisé l'exploit d'enlever les trois titres mondiaux individuel du sprint.

Le Mayennais, qui est âgé de 30 ans, a ainsi obtenu son cinquième titre mondial, le deuxième dans cette épreuve. En finale, Pervis a laissé l'Allemand Maximilian Levy prendre la tête à deux tours de l'arrivée. En deuxième position, il a contrôlé avec une grande facilité tous les autres coureurs et a produit son effort dans le dernier tour en imposant sa puissance. 

La ligne droite finale est devenue une formalité pour le Français, assuré du succès à la sortie du dernier virage. Le Malaisien Azizulhasni Awang a pris la troisième place devant Levy, le champion du monde en 2009 (et médaillé d'argent aux JO 2012) qui est resté cette fois au pied du podium.

Vidéo : Pervis remporte la finale du keirin 

Remplaçant aux JO de Londres, Pervis a acquis une autre dimension au fil de ses voyages au Japon où il s'est endurci à la rude école du keirin. Jusqu'à son triplé inédit dans les épreuves individuelles du sprint (keirin, kilomètre, vitesse) l'an passé aux Mondiaux qui avaient pour cadre le vélodrome colombien de Cali.

En difficulté ces derniers mois, en raison surtout d'une succession de problèmes physiques, le Lavallois a abordé les compétitions de Saint-Quentin-en-Yvelines, la ville où il habite, sans avoir donné de garanties. "J'ai passé un sale hiver, a rappelé Pervis. Même ce matin, j'avais de mauvaises jambes."

Vidéo : la réaction de François Pervis 

A Saint-Quentin-en-Yvelines, Pervis est engagé dans les trois épreuves individuelles du sprint, le keirin, le kilomètre (vendredi) et la vitesse (samedi et dimanche), dont il détient le titre mondial. Pervis a donné par la même occasion à la France son sixième titre mondial de keirin depuis que cette épreuve, venue du Japon, est inscrite au programme des Mondiaux en 1980.  

Vidéo : Pervis, sur la piste de l'Arc-en-ciel 

Gilles Gaillard

Mondiaux