Mondiaux sur piste: Baugé en quarts sans briller, Pervis et Lafargue out

Mondiaux sur piste: Baugé en quarts sans briller, Pervis et Lafargue out

Publié le , modifié le

Champion du monde de la discipline en 2014 et éliminé en quarts de finale l'an dernier à Saint-Quentin-en-Yvelines, François Pervis a été sorti dès les seizièmes de finale de la vitesse individuelle aux Mondiaux sur piste de Londres. Le Mayennais a été battu par Jeffrey Hoogland. Médaillé de bronze de la discipline en 2015, Quentin Lafargue a lui aussi été éliminé. Grégory Baugé a lui été battu en 8es de finale mais s'est qualifié pour les quarts de finale, via les barrages.

Les Mondiaux se suivent et ne se ressemblent pas pour François Pervis. Champion du monde de la vitesse en 2014, éliminé en quart en 2015, le Français n'a pas passé le stade des 16es de finale en 2016 à Londres. Seulement 22e des qualifications (10.035) loin du meilleur temps de Glaetzer (9.766), Pervis, qui a fait l'impasse sur le kilomètre pour se concentrer justement sur la vitesse et le keirin, était opposé au Néerlandais, Jeffrey Hoogland, 3e temps des qualifications, en 16es de finale et n'a pas fait le poids. "J'ai clairement manqué de fraîcheur face à l'un des gros poissons du plateau, a expliqué le coureur âgé de 31 ans. J'ai fait ce que j'ai pu avec les moyens du bord mais je n'ai pas vu le jour." "C'est un petit tremblement de terre même si je savais que pareille mésaventure pouvait arriver. Je savais que je n'avais pas encore récupéré de séances d'entraînement très conséquentes de cet hiver", a-t-il poursuivi avant de rappeler que "le but est d'arriver en forme pour les Jeux à Rio". "Je ne suis pas inquiet. Il reste cinq mois, c'est long", a ajouté le champion du monde sortant du keirin et du kilomètre.

Baugé en quarts de finale

Quentin Lafargue, espoir de la discipline et médaillé de bronze il y a un an, a lui été éliminé par Max Niederlag, le sprinteur allemand. Le seul Grégory Baugé a passé les 16es de finale, avant d'être battu en 8es ! Le Guadeloupéen d'origine a été dominé  par Callum Skinner. Le champion du monde en titre jouait sa dernière chance lors des repêchages face à Edward Dawkins et Jeffrey Hoogland, le tombeur de Pervis, et s'est qualifié. Samedi, Il sera opposé à l'Australien Matthew Glaetzer, qui avait signé le meilleur temps des qualifications sur le 200 m.

Ce bilan est jugé "anormal" par le directeur technique national Vincent Jacquet. "Au regard des données des athlètes à l'entame de ces Mondiaux, les contre-performances (de Pervis et Lafargue) ne sont pas normales", a-t-il estimé. "Il va falloir analyser pourquoi la préparation hivernale n'a pas été bien digérée par certains. Il faudra sans doute davantage individualiser cette préparation", a-t-il conclu.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Mondiaux