Le coureur néerlandais Tom Dumoulin
Le coureur néerlandais Tom Dumoulin | DPPI - DE WAELE TIM

Mondiaux 2017 : duel annoncé entre les vainqueurs de Grands Tours et les spécialistes du chrono

Publié le , modifié le

Ce mercredi les meilleurs spécialistes de l’effort solitaire ont rendez-vous avec les Fjords de Bergen et un terrible final en côte pour se jouer le titre mondial de contre-la-montre. Entre les spécialistes des courses de trois semaines (Dumoulin, Froome) et les grands rouleurs (Dennis, Küng, Kiryenka), de nombreux prétendants peuvent succéder à Tony Martin (à suivre à partir de 16h00 sur France Ô et sur Francetv sport).

Et si un grimpeur devenait roi du chrono, au pays des Fjords ? Le parcours proposé cette année est complètement différent de celui de l’an passé. Quand en 2016 les coureurs se jouaient le titre entre les gratte-ciels de Doha sur un circuit sans aucune difficulté, celui de cette année tutoie les sommets. Plus précisément celui du Mont Floyen, grand final du parcours. 3,4 kilomètres à 9.1% de moyenne, de quoi faire peur à n’importe quel rouleur. Pour franchir cette difficulté, la plupart des favoris ont décidé de changer de vélo au pied de la difficulté, et d’opter pour un vélo classique sur ces trois derniers kilomètres. La pluie, annoncée dans le courant de l’après-midi, ne devrait pas faciliter les choses.

Un duel Dumoulin - Froome ?​

Au vu du parcours, il y a donc deux catégories de coureurs qui peuvent prétendre au sacre mondial : les spécialistes de l’effort solitaire, et… les vainqueurs de Grands Tours. Le grand favori se trouve sans doute du côté de la Giant Sunweb : Tom Dumoulin, vainqueur du Giro cette année, est réputé pour ses excellentes qualités de rouleur. En conférence de presse après son titre mondial obtenu avec son équipe dimanche à l’occasion du contre-la-montre par équipes, le Néerlandais assurait « ne pas trouver trop compliquée » la montée finale. A tel point qu’il hésitait même à changer de vélo au pied du Mont Floyen. Le coureur de 26 ans est visiblement en grande forme, et un premier titre mondial individuel viendrait couronner une saison d’ores et déjà réussie depuis mai et cette victoire sur le Tour d’Italie.

Son grand rival serait… Christopher Froome. Le Britannique sort d’une saison historique, avec ce doublé Tour de France – Vuelta. Au vu du parcours, il a les capacités de réaliser un triplé totalement inédit, lui qui maîtrise totalement l’exercice du chrono. Reste à savoir si le coureur de la Sky aura encore l’énergie suffisante pour jouer les premiers rôles, ou si les dernières semaines ne l’ont pas trop éreinté. Tejay Van Garderen, Kelderman ou encore Zakarin sont également de la partie.

Un seul Français engagé​

Côté rouleurs, certains coureurs pourraient venir jouer les trouble-fêtes, et représenter dignement les spécialistes de l’effort solitaire, malgré cette bosse finale. Il l’a prouvé dimanche dernier avec son équipe de la BMC, l’Australien Rohan Dennis est en grande forme. L’ancien recordman de l’heure pourrait bien venir contrecarrer les plans de Dumoulin et Froome. Il en est de même pour l’ancien champion d’Europe de la discipline, Jonathan Castroviejo, qui s’élancera juste devant « Froomey ». Autre rouleur à surveiller, le jeune Stefan Küng, à la puissance redoutable, et qui ne devrait pas être loin des premières positions.

Un seul Français prendra le départ de ce contre-la-montre, long de 31 kilomètres. Alexis Gougeard, qui honore sa première sélection chez les élites, visera un top 10.

Le contre-la-montre élites est à suivre à partir de 16h00 sur France Ô et sur Francetv sport.