pervis piste
François Pervis sera le leader de la délégation tricolore | STEPHANE ALLAMAN / STÉPHANE ALLAMAN / DPPI MEDIA

Les Français en force en quarts de finale du tournoi de vitesse

Publié le , modifié le

Le double champion du monde français a passé le repéchâge pour se qualifier en quarts de finale du tournoi de vitesse individuelle. Ils seront trois Français à se battre pour une médaille.

Le vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines pourrait encore virer au bleu-blanc-rouge ce samedi soir. Et la sono cracher une nouvelle Marseillaise. Trois Français, Grégory Baugé, Quentin Lafargue et François Pervis, se sont qualifiés pour les quarts de finale du tournoi de vitesse individuelle des Mondiaux de cyclisme sur piste, samedi à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Si Baugé et Lafargue ont gagné tous leurs matches, Pervis, champion du monde en titre et double médaillé d'or dans ses mondiaux, a eu recours aux repêchages. Le Mayennais, fatigué par les deux journées précédentes qui l'ont vu enlever le keirin puis le kilomètre, a été battu en match par Lafargue. Mais il  a pu ensuite revenir en l'emportant face au finaliste malheureux de l'année  passée, l'Allemand Stefan Bötticher, et à un autre Français, Michael d'Almeida. Pervis, deux fois titré à Saint-Quentin-en-Yvelines, est donc en mesure d'égaler son score des Mondiaux de Cali en Colombie où il avait réalisé un  triplé jamais réussi dans les épreuves individuelles du sprint (keirin,  kilomètre, vitesse).

La défaillance de Jason Kenny

Le tournoi de vitesse a donc vu plusieurs de ses têtes d'affiche tomber prématurément. A l'exemple du champion olympique, le Britannique Jason Kenny (10e temps des qualifications) sorti sans gloire et sans paraître forcer outre  mesure en seizième de finale contre le Vénézuélien Hersony Canelon. Bötticher, crédité du meilleur temps des qualifications sur le 200 m lancé, a buté en huitième de finale sur le Russe Denis Dmitriev qu'il avait battu en  finale des Mondiaux-2013 à Minsk. Avant de s'incliner en repêchage.

Baugé, qui n'a plus disputé la vitesse individuelle dans les Mondiaux depuis son troisième titre en 2012, a réalisé un remarquable "chrono" en qualifications (2e temps). Quant à Quentin Lafargue (24 ans), champion de France l'automne dernier sur cette même piste de Saint-Quentin-en-Yvelines, il a accédé pour la première  fois de sa carrière aux quarts de finale du tournoi mondial.