La vitesse française en berne, Jason Kenny rescucité

La vitesse française en berne, Jason Kenny rescucité

Publié le , modifié le

Coup de tonnerre pour le sprint tricolore qui avait toujours placé un de ses représentants sur le podium des Mondiaux depuis 1995, année olympique ou pas. Il n'y a pas eu de miracle pour Grégory Baugé en quart de finale de la vitesse individuelle. Champion en titre, le Français s'est incliné en deux manches face à l'Australien Matthew Glaetzer alors que François Pervis et Quentin Lafargue avaient été éliminés dès les 16es de finale.

Jason Kenny retrouve les sommets

Une édition à oublier. Baugé, Pervis et les autres ont raté le grand rendez-nous de Londres. Le Guadeloupéen s'en sort le mieux avec une modeste 6e place. L'épreuve reine de la piste est revenue au Britannique Jason Kenny déjà sacré dans ce même vélodrome lors des JO 2012. Quasi disparu des radars de la piste depuis son titre mondial au keirin en 2013, Kenny est réapparu au meilleur moment. Samedi, il a dominé l'Australien Matthew Glaetzer en trois manches, le bronze revenant au Russe Denis Dimitriev.

Vidéo : le quart de finale et l'élimination de Grégory Baugé 

Le staff tricolore a beau avancer les jeux de Rio comme principale excuse de l'absence de résultat à Londres, il faudra tout de même expliquer pourquoi un coureur ne peut pas avoir deux pics de forme en cinq mois. Il y a quatre ans, les Britanniques avaient trusté les titres mondiaux avant de tout rafler lors des JO. L'inquiétude est bien réelle pour les Bleus alors que la seule médaille obtenue cette semaine est celle de Quentin Lafargue sur le kilomètre, discipline non olympique. Mercredi, le trio Baugé-Sireau-D'Almeida n'avait pas réussi à conserver son titre dans la vitesse par équipes (4e).

Vidéo : Baugé : "C'est toujours une petite déception" 

Rendo double la mise en omnium

Dans l'omnium, c'est le Colombien Fernando Gaviria Rendo qui a remporté l'or mondial, conservant son bien. Il a devancé l'Allemand Roger Kluge et l'Australien Glenn O'Shea. Longtemps en tête de l'épreuve, l'Italien Elia Viviani a échouée au pied du podium, 4e, tandis que le Britannique Mark Cavendish a pris la 6e place. Le Français Thomas Boudat a pris la 9e place. Déjà titré à Saint-Quentin-en-Yvelines il y a un an, Gaviria, jeune prodige de 21 ans, a démontré, en récidivant cette année, qu'il est un candidat sérieux au titre olympique en août prochain à Rio. "Je brille à la fois au sprint et dans les épreuves d'endurance. Je peux être optimiste quand je pense à Rio", a dit Gaviria qui, sur route, fait partie de l'effectif de la formation belge Etixx.

Xavier Richard @littletwitman

Mondiaux