Elizabeth Armistead
La Britannique Elizabeth Armistead championne du monde au sprint, sous les yeux de Pauline Ferrand-Prévôt, la tenante du titre | DR

La Britannique Armistead championne du monde, Ferrand-Prévot 6e

Publié le , modifié le

Championne du monde en titre, Pauline Ferrand-Prévôt n'est pas parvenue à conserver sa couronne sur le circuit américain de Richmond. Revenue avec le groupe des favorites surenuf échappées dans les deux derniers kilomètres de la course, la Française n'a rien pu faire au sprint contre la Britannique Elizabeth Armistead, qui remporte l'or. A 26 ans, elle était vice-championne olympique sur route en 2012 lors des JO de Londres et a remporté les deux dernières éditions de la Coupe du monde. Elle a a devancé la Néerlandaise Anna Van der Breggen et l'Américaine Megan Guarnier. Ferrand-Prévôt termine à la 6e place.

Les favorites étaient bien mal en point lorsqu'elles ont comté plus d'une minute de retard sur un groupe de neuf échappées. Mais le circuit de Richmond, avec deux ascensions enchaînées, n'a pas permis aux jeunes filles, parmi lesquelles Audrey Cordon, d'aller au bout de leur tentative. Et à moins de 3km de la ligne d'arrivée, il y a eu un regroupement total. Pour Pauline Ferrand-Prévôt, très discrète au chaud dans ce petit peloton, l'espoir était de retour de conserver sa couronne mondiale. Mais alors que les équipes d'Australie ou des Pays-Bas étaient représentées en nombre, c'est Elizabeth Armistead qui a pris les choses en main. Toute seule. Elle a forcé l'allure dans les derniers mètres de l'ultime ascension, puis n'a laissé à personne le soin d'emmener le sprint qu'elle a réglé, presque facilement, alors que la N.1 mondiale, Anna Van der Breggen, qui avait aussi affiché sa puissance en fin de course, se contentait de la deuxième place pour une demi-roue.

Derrière, Pauline Ferrand-Prévôt, qui a chûté à 72km de l'arrivée et a changé de vélo, n'a jamais paru en mesure de refaire le coup de l'an dernier, où sur la ligne d'arrivée, elle s'était parée d'or. Elle prend la 6e place. Cette année, la jeune Française (23 ans) a conquis les titres mondiaux en  cyclo-cross, en janvier, et en VTT (cross-country), début septembre, ainsi  qu'une autre médaille d'or aux Mondiaux de VTT avec le relais mixte.

Réact​ions

Elizabeth Armitstead  (GBR), vainqueur: "Je devais attaquer dans la dernière montée car je ne voulais  pas avoir à sprinter avec Bronzini et D'Hoore. J'ai réussi mais je ne  m'attendais pas à gagner. J'ai lancé le sprint de si loin ! Je pensais être  débordée et, quand j'ai franchi la ligne, j'ai mis un peu de temps pour  réaliser. A un tour de l'arrivée, l'écart était encore conséquent sur  l'échappée. Je me suis dit qu'on devait prendre les choses en main, qu'il  fallait réagir. J'avais de très bonnes jambes aujourd'hui. C'était une journée  idéale, sans chute, sans incident mécanique. Comme dans un rêve... Je remercie  mon équipe qui m'a permis d'arriver en grande forme pour ce championnat. C'est  une équipe très professionnelle (Boels). Revenir dans une sélection nationale  change beaucoup de choses mais mes jeunes coéquipières ont fait un super  travail. L'absence de Marianne Vos ? J'ai énormément de respect pour elle,  c'est la plus grande championne de l'histoire mais je préfèrerais que l'on  parle de celles qui sont ici. Le niveau du cyclisme féminin a beaucoup  progressé, on l'a vu encore aujourd'hui."

Anna Van der Breggen (NED), 2e: "Si j'avais à refaire le sprint, je ne  changerais rien. Je ne pense pas avoir commis d'erreur. Lizzie (Armitstead)  était plus rapide. Bien sûr, le sentiment de frustration domine sur le moment.  Mais j'ai quand même gagné la médaille d'argent. Je suis partagée."

Elisa Longo Borghini (ITA), 4e: "J'ai tenté ma chance mais je ne suis pas  rapide et je ne pouvais pas rivaliser. Après l'arrivée, j'ai appris que Giorgia  (Bronzini) avait eu un problème mécanique. Si elle ou Elena (Cecchini) avait  été à ma place, elle aurait pu montrer sa pointe de vitesse."
   
Pauline Ferrand-Prévôt (FRA), 6e: "C'est ma place aujourd'hui. Lizzie  Armitstead était la plus forte. C'est une déception de perdre ce maillot, c'est  dur... Mais, d'un autre côté, la victoire ne revient pas à n'importe qui. Je  vais essayer de rechercher ce maillot en 2016. J'ai attendu au sprint mais j'ai  eu une vague. Il y a eu un coup de frein et je n'ai pas réussi à relancer. J'ai  fait une petite erreur technique. J'ai eu aussi cette chute à mi-course.  J'étais un peu malade, le coup de froid de ces derniers jours."

Vidéo: Le sprint final victorieux d'Armistead

Classeme​nt

1. Elizabeth Armitstead (GBR), les 129,8 km en 3 h 23:56.
    2. Anna Van der Breggen (NED) m.t.
    3. Megan Guarnier (USA) m.t.
    4. Elisa Longo Borghini (ITA) m.t.
    5. Emma Johansson (SWE) m.t.
    6. Pauline Ferrand-Prévôt (FRA) m.t.
    7. Katarzyna Niewiadoma (POL) m.t.
    8. Alena Amialiusik (BLR) m.t.
    9. Jolanda Neff (SUI) m.t.
    10. Ellen Van Dijk (NED) à 09.
    11. Joëlle Numainville (CAN) 09.
    12. Trixi Worrack (GER) 09.
    13. Karol-Ann Canuel (CAN) 09.
    14. Ashleigh Moolman-Pasio (RSA) 09.
    15. Christine Majerus (LUX) 09.
    ...
    45. Aude Biannic (FRA) 52.
    52. Audrey Cordon (FRA) 52.
    88 concurrentes classées.