Vélodrome St-Quentin entraînement Mondiaux
Le Vélodrome St-Quentin s'apprête à vivre ses premiers championnats du monde | MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

Jour J pour les Mondiaux sur piste à St-Quentin en Yvelines

Publié le , modifié le

Les Championnats du monde de cyclisme sur piste débute ce mercredi au Vélodrome national de St-Quentin-en-Yvelines. Un objectif majeur pour les pistards français avant de se tourner définitivement vers les JO 2016 à Rio.

Une piste en or

Personne ne regrette l'INSEP, sa piste vétuste et son toit percé. Si une chose positive est sortie des cendres de la candidature française aux JO de 2012, c'est bien le Vélodrome de St-Quentin en Yvelines dont la construction s'est achevée en 2014. Avec sa piste de 250 m et ses 8 mètres de largeur, le nouvel écrin des pistards français accueille ses premiers Mondiaux. Ce n'était plus arrivé en France depuis ceux de Bordeaux en 2006. Avant le premier bilan sportif, le succès populaire sera lui au rendez-vous : ils seront plus de 5000 spectateurs tous les jours.

Objectif Rio 2016

La conquête de l'Olympe passe par le camp de base des Yvelines. Pour tous les pistards, ces Mondiaux sont une étape de plus vers les JO 2016 à Rio. Ils déterminent les quotas de chaque nation et installent une hiérarchie à dix-huit mois de l'échéance brésilienne. Les Français ont à cœur de briller à domicile. "Nous sommes dans la préparation des JO et les championnats du monde sont une étape, mais une étape importante", souligne ainsi Laurent Gané, le manager de l'équipe de France. Un discours très majoritaire dans le paddock mais ils n'en font pas une priorité comme l'Australienne Anna Meares, passée au travers à Cali en 2014, qui voit ces Mondiaux comme "une étape essentielle pour Rio", son "grand objectif".

Des Bleus en ​rodage

Le Bleu France était à la mode à Cali l'an dernier. A son retour de Colombie, François Pervis a défilé avec trois maillots arc-en-ciel sur le dos (keirin, kilomètre, vitesse individuelle). La défense de ses titres s'annonce délicate car le Mayennais ne tient pas la forme de sa vie à cause de soucis à répétition. "Je ne suis pas dans les mêmes conditions que l'an dernier, reconnaît-il. Mais un championnat du monde à domicile, c'est un moment très fort à vivre et à partager avec son public". Chargé de relancer la machine après plusieurs brouilles interne à l'équipe, Laurent Gané a imposé sa méthode. "Il y a beaucoup de potentiel en équipe de France", estime le coach qui a un beau réservoir masculin avec les Pervis, Beaugé, Sireau, Coquard ou encore Boudat. En revanche, l'optimisme n'est pas encore de rigueur chez les femmes où la relève se fait encore attendre.

Les stars à suivre

Le public averti du Vélodrome de St-Quentin n'aura d'yeux que pour François Pervis, triple champion du monde en titre. Roi de Cali en 2014, il joue gros à domicile. Heureusement qu'il n'est pas seul chez les hommes pour jouer la gagne. Il aura sur sa piste le Britannique Jason Kenny, vainqueur de la vitesse au JO de Londres et redoutable adversaire. "J'aimerais gagner plus de titres. J'ai eu beaucoup de médailles (6) aux Championnats du monde mais seulement deux en or", relève l'Anglais, qui forme depuis fin 2014 un couple de champions olympiques avec sa  femme Laura Trott, sacrée dans l'omnium et la poursuite par équipes à Londres. A surveiller l'école colombienne avec Fabian Puerta Zapata et Fernando Gavira. Chez les dames, Anna Meares ne visera rien de moins qu'un onzième titre qui en ferait la cycliste la  plus titrée aux Mondiaux.

Les temps forts des Mondiaux - A SUIVRE TOUS LES JOURS SUR FRANCE O

Mercredi: vitesse par équipes messieurs, course aux points et vitesse par équipes dames
Jeudi: keirin, scratch et poursuite par équipes messieurs, 500 m et poursuite par équipes dames
Vendredi: kilomètre et course aux points messieurs, poursuite individuelle dames
Samedi: omnium et poursuite individuelle messieurs, scratch et vitesse individuelle dames
Dimanche: américaine et vitesse individuelle messieurs, omnium et keirin dames

Vidéo : Saint-Quentin, la piste aux étoiles