Grégory Baugé, Kévin Sireau et Michael d'Almeida
Kévin Sireau, Michael d'Almeida et Gregory Baugé sont champions du monde! | LOIC VENANCE / AFP

Cyclisme sur piste : Les Français rois de la vitesse !

Publié le , modifié le

Devant son public à Saint-Quentin-en-Yvelines, la France (emmenée par Grégory Baugé, Kévin Sireau et Michael d'Almeida) a décroché ce mercredi le titre de champion du monde de vitesse par équipes. La Nouvelle-Zélande, son adversaire en finale, s’était montrée plus rapide que le trio tricolore mais a été déclassée suite à une erreur lors d’un passage de relais.

Devancés de 32 centièmes de seconde en finale, Grégory Baugé, Kévin Sireau et Michael d'Almeida pensaient encore à la médaille d'or qui venait de leur échapper quand le jury a décidé de déclasser la Nouvelle-Zélande. Les Français sont alors passés par tous les stades de l'émotion, la déception succédant l'incrédulité, puis, après confirmation, la joie.

Ethan Mitchell, Sam Webster et Edward Dawkins, trenants du titre ont été logiquement sanctionnés pour un premier passage de relais non conforme (relais prématuré, hors de la zone prévue par le réglement), sacrant ainsi l'équipe de France.

Vidéo : Pourquoi la Nouvelle-Zélande a été déclassée

Baugé, Sireai et d'Almeida, peuvent savourer ce résultat inespéré, eux qui avaient raté le titre en 2012 pour un millième de seconde, un an après avoir été déclassés de la première place (manquement de Baugé aux règles de localisation). 

Faute évidente

Deuxième chrono des qualifications, les pistards tricolores avaient pourtant concédé plus de trois dixièmes aux Néo-Zélandais après les trois tours de piste. Les champions du monde en titre ont profité d'un démarrage moyen de Baugé pour réaliser le meilleur chrono, malgré les passages impressionnants de Sireau et d'Almeida. Mais la faute des "Kiwis" au premier passage de relais est évidente, et le déclassement logique. 

Au premier jour des Mondiaux à Saint-Quentin-en-Yvelines, et avant même l'entrée en piste de François Pervis, triple champion du monde l'an passé, la France est déjà en or. Ça promet! 

Vidéo : La réaction de Gregory Baugé

Vidéo : La finale de la vitesse par équipes