Benoît Cosnefroy devient champion du monde espoirs
Benoît Cosnefroy devient champion du monde espoirs. | YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA

Cyclisme: le Français Benoît Cosnefroy champion du monde espoirs

Publié le , modifié le

Le Français Benoït Cosnefroy est devenu ce vendredi champion du monde espoirs sur route, à Bergen. Le néo-pro d'AG2R La Mondiale succède ainsi au Norvégien Kristoffer Halvorsen, champion du monde l'an passé. Par ailleurs, il devient le quatrième Français à s'imposer dans cette catégorie. Son prédécesseur était Kévin Ledanois en 2015.

C'est une année parfaite pour Benoît Cosnefroy. Après avoir fait deuxième lors du championnat d'Europe sur route espoirs, le  Français devient champion du monde espoirs (moins de 23 ans) de cyclisme sur route, à 21 ans, sur le parcours norvégien de Bergen. Le coureur originaire de la Manche est le quatrième Français à gagner cette course depuis 2009.

"Gagner, j'y pensais depuis un moment"

A l'arrivée des 191 kilomètres, Cosnefroy a réglé au sprint son compagnon d'échappée, l'Allemand Lennard Kämna, un rouleur champion du monde par équipes avec la Sunweb dimanche dernier. Le premier peloton, réglé par le Danois Michael Svendgaard, a échoué à 3 secondes des deux coureurs au terme des 191 kilomètres. Cosnefroy a été échaudé en effet par une série de deuxièmes places (championnats de France amateurs puis espoirs 2016, championnat d'Europe espoirs 2017). Paradoxalement, il a concrétisé sans attendre chez les professionnels en gagnant dimanche dernier le GP d'Isbergues, quelques semaines seulement après avoir rejoint l'élite.

"Gagner, j'y pensais depuis un moment mais de là à le faire, c'est complètement fou", s'est réjoui Cosnefroy en remerciant ses coéquipiers, notamment Valentin Madouas présent à l'avant de la course dans la dernière côte: "Il m'a servi de point d'appui." De caractère pondéré, porté vers l'analyse, le jeune homme, qui a suivi des études post-bac, attend pour se définir, même s'il reconnaît miser sur son punch dans les arrivées en côte: "Je me défends un peu sur plusieurs types de terrain. J'ai des qualités de puncheur, d'attaquant." A Bergen, le peloton l'a vérifié à ses dépens.

Classement :

1. Benoît Cosnefroy (FRA), les 191 km en 4 h 46:23.
2. Lennard Kämna (GER) m.t.
3. Michael Svendgaard (DEN) à 03.
4. Oliver Wood (GBR) 03.
5. Vincenzo Albanese (ITA) 03.
6. Damien Touzé (FRA) 03.
7. Max Kanter (GER) 03.
8. Michal Paluta (POL) 03.
9. Mark Downey (IRL) 03.
10. Anders Skaarseth (NOR) 03.

francetv sport @francetvsport

Mondiaux de Cyclisme