Thomas Boudat poursuite omnium
Thomas Boudat lors de la poursuite de l'omnium | Eric FEFERBERG / AFP

Boudat toujours en lice pour le titre de l'omnium

Publié le , modifié le

A défaut de briller en vitesse individuelle, l'équipe de France peut compter sur les épreuves d'endurance de la piste aux Mondiaux sur piste de Londres. A mi-parcours de l'omnium, Thomas Boudat occupe la 3e place du classement général. Le Bordelais, vainqueur du scratch en matinée, s'est classé 8e de la poursuite et 5e de la course par élimination. Il ne compte que six points de retard sur le duo de tête. Dans la course aux points, Benjamin Thomas a échoué au pied du podium à cause d'une chute.

Habitué des grandes récoltes, Thomas Boudat s'en voulait à l'issue de la course à élimination qui clôt la première journée de l'omnium. Le Français n'avait pas réussi à accrocher la victoire dans son épreuve de prédilection. "Je suis un peu frustré car je gagne souvent l'élimination", pestait le Bordelais titré en 2014. 5e de la course, il s'installait malgré tout sur le podium à portée de boyau de ses deux principaux rivaux. La tête du classement est occupée par le Colombien Fernando Gaviria et l'Italien Elia Viviani (102 points tous les deux, soit six d'avance sur Boudat). "Rien n'est perdu. Je vais me donner à fond demain (samedi) pour au moins monter sur le podium", a expliqué le pistard tandis que le Britannique Mark Cavendish occupe lui la septième place.

Benjamin Thomas malheureux

Le vélodrome de Londres a vibré en fin de soirée pour le titre de Jonathan Dibben dans la course aux points. Il a devancé l'Autrichien Andreas Graff et le Belge Kenny De Ketele. Un podium qui a échappé à Benjamin Thomas, longtemps en tête mais qui a chuté à quinze tours de la fin. Il se classe finalement 4e. L'hymne italien a lui retenti après le succès de Filippo Ganna en poursuite. Il a décroché l'or en poursuite, une discipline certes non-olympique mais qui conserve toujours un certain prestige chez les pistards. Le natif du Piémont a dominé un autre espoir, l'Allemand Domenic Weinstein (21 ans), pour devenir la révélation du tournoi de poursuite. Sa seule référence jusqu'à vendredi était son titre de champion d'Italie de poursuite en 2015.

Les Américaines sacrées par équipes

Chez les dames, la star du jour se nomme Anastasia Voinova. La Russe a reconduit son titre sur le 500 m (contre-la-montre départ arrêté) en devançant la sprinteuse de Hong-Kong Wai Size Lee et la Néerlandaise Elis Ligtlee. Un succès qui est tout sauf une surprise pour la détentrice du record du monde de la discipline. Etoile montante du cyclisme russe, Voinova (23 ans), s'était déjà imposée en 2015 à Saint-Quentin-en-Yvelines (France) et, cette semaine à Londres, elle avait décroché le titre en poursuite par équipes, associée à Daria Shmeleva. "C'est rassurant à cinq mois de Rio car je ne suis pas encore à mon pic de forme", s'est-elle réjouie. Rio, les Américaines y pensent aussi en poursuite par équipes. Sarah Hammer, Kelly Catlin, Chloe Dygert et Jennifer Vanlente ont décroché l'or vendredi en devançant en finale le Canada.

La réaction de Boudat en vidéo : 

Avec AFP