François Pervis en plein effort
François Pervis en plein effort | Jayne RUSSELL / AFP

Mondiaux sur piste : Entre "vieilles" gloires et jeunes aux dents longues

Publié le , modifié le

Les Pays-Bas à domicile, les Britanniques qui saluent le retour de Laura et Jason Kenny, la France en quête de sérénité: les Mondiaux sur piste promettent de belles passes d'armes de mercredi à dimanche à Apeldoorn. Il sera aussi question de conflits de générations entre quelques "vieilles" gloires ambitieuses (Kenny, Pervis, Bos,...) et quelques jeunes loups aux dents longues, à l'image du Français Sébastien Vigier (20 ans), étoile montante du sprint.

Les 5000 spectateurs de l'Omnisport n'auront d'yeux que pour les coureurs locaux, attendus principalement sur les épreuves de vitesse. Médaillé d'argent aux JO-2016 de Rio, Matthijs Buchli (25 ans), se verrait bien en or au keirin, où il aura notamment pour rival François Pervis, double champion du monde de la spécialité (2014 et 2015) et qui reste, à 33 ans, l'un des piliers d'une équipe de France en reconstruction. Buchli a remporté trois manches de la Coupe du monde cette saison dans cette spécialité ultra-spectaculaire. Le natif d'Haarlem se débrouille plutôt bien aussi en vitesse individuelle et par équipes. De quoi en faire l'homme de ces championnats ?

"Je rêve bien sûr de briller chez moi mais la concurrence est féroce. Au sein même de l'équipe des Pays-Bas d'ailleurs", note le Néerlandais qui pointe parmi ses concurrents son compatriote Harrie Lavreysen, vice-champion du monde sortant en vitesse individuelle. Les "Oranje" pourront aussi compter sur le vétéran Théo Bos (34 ans), aligné sur le kilomètre avec pour ambition de rappeler à tous qu'il fut un seigneur des anneaux dans les années 2005-2007 avec cinq titres mondiaux, en keirin, vitesse individuelle et kilomètre. Pour les athlètes locaux, qui espèrent aussi briller chez les dames (avec la surpuissante Kirsten Wild notamment), le danger viendra entre autres de Grande-Bretagne.

Les Kenny en attraction

Avec, en attraction, les époux Laura et Jason Kenny. La quadruple championne olympique fait son retour à la compétition à l'occasion de ces Mondiaux, six mois après la naissance de son premier enfant.  Son mari, Jason Kenny, sextuple médaillé d'or olympique, est lui aussi présent à Apeldoorn. Après avoir observé une longue pause-carrière après les JO-2016, Kenny (29 ans) s'estime "en reconstruction". "Mon objectif est de retrouver mon meilleur niveau l'an prochain et surtout dans deux ans. D'ici là, tout ce que je gagnerai sera du bonus". Avec Jack Carlin et Ryan Owens, il visera le titre en vitesse par équipes.

Dans cette discipline qui ouvre la compétition dès mercredi et sert donc de baromètre pour la suite, la concurrence sera toutefois féroce. Il faudra battre les Néo-Zélandais, tenants du titre (avec le trio Dawkins/Mitchell/Webster), les Néerlandais, vice-champions du monde, et les Français, en bronze il y a douze mois à Hong Kong. Des Français en quête de cohésion, après quelques saisons marquées par les tensions au sein du groupe tricolore. Les Bleus se présentent avec de jeunes talents encadrés par les "anciens", Michael d'Almeida et François Pervis. Dans l'épreuve-reine de la vitesse individuelle, Sébastien Vigier, dont l'impressionnante progression est saluée par ses aînés, figurera parmi les favoris. "Je serais déçu si je ne monte pas sur le podium", estime le jeune (20 ans) champion d'Europe, sans crier pour autant victoire.

Le programme : 

    Mercredi 28 février

    19h40 - Scratch dames 10 km (France : Valentine Fortin)
    21h03 - Vitesse par équipes messieurs (France : François Pervis, Quentin Lafargue, Sébastien Vigier; Michaël D'Almaida) 

    Jeudi 1er mars

    19h25 - Poursuite par équipes messieurs (France: Aurélien Costeplane, Florian Maitre, Louis Pijourlet, Benjamin Thomas)
    19h41 - Scratch messieurs 15 km (France: Adrien Garel)
    20h31 - Keirin messieurs (France: Quentin Lafargue, François Pervis)
    20h36 - Poursuite par équipes dames (France: Laurie Berthon, Marion Borras, Coralie Demay, Marie Le Net)

    Vendredi 2 mars

    18h30 - Course aux points messieurs 40 km (France: Morgan Kneyski)
    20h08 - Vitesse dames (France: Mathilde Gros)
    20h23 - Omnium dames 20 km (France: Laurie Berthon)

    Samedi 3 mars

    19h26 - Madison dames 30 km (France: Laurie Berthon, Coralie Demay)
    20h25 - Poursuite individuelle dames (France: Marion Borras)
    20h40 - Vitesse messieurs (France: Ryan Helal, Melvin Landerneau, Sébastien Vigier, Michaël D'Almeida)
    20h56 - Omnium messieurs 25 km (France: Benjamin Thomas)

    Dimanche 4 mars

    13h39 - Course aux points dames (France: Coralie Demay)
    14h16 - Kilomètre messieurs (France: Michael D'Almeida, Quentin Lafargue, François Pervis)
    14h35 - Keirin dames (France: Mathilde Gros)
    14h42 - Madison messieurs (France: Morgan Kneiski, Aurélien Costeplane)

AFP