Julien Absalon VTT
Le Français Julien Absalon | AFP - FREDRIK VON ERICHSEN

Mondiaux de VTT : opération reconquête pour Absalon

Publié le , modifié le

Julien Absalon, redevenu lauréat de la Coupe du monde, tente samedi sur le parcours norvégien de Hafjell de détrôner le Suisse Nino Schurter pour reconquérir le titre mondial de VTT (cross-country), sept ans après son dernier succès.

Schurter-Absalon, un duel en forme de feuilleton. Pour la seule année 2014,  le Suisse et le Français ont enlevé les sept manches de la Coupe du monde dont  le classement final est revenu au plus âgé (34 ans contre 28 ans à Schurter). "Ma saison est déjà réussie", estime Absalon, qui dit ne pas ressentir la pression avant les Mondiaux disputés dans la station norvégienne de Hafjell, près de Lillehammer au nord d'Oslo. Le double champion olympique (2004 et 2008), en échec aux JO de Londres 2012 où une crevaison lui avait fait perdre toute chance de médaille, est  parvenu à se relancer. Avec, en ligne de mire, l'objectif des Jeux de Rio 2016  que vise également Schurter, deux fois médaillé aux JO mais jamais sacré. Après son premier entraînement, jeudi, au lendemain de son arrivée en  Norvège, le Vosgien a tranché. Il a décidé d'utiliser pour la première fois dans une grande compétition un VTT tout-suspendu. A cause d'un parcours qui, estime-t-il, "tape énormément".

Bresset, seule Française

Ses principaux adversaires ont fait le même choix. Schurter, bien sûr, mais  aussi l'Allemand Manuel Fumic, deuxième l'an passé aux Mondiaux de  Pietermaritzburg (Afrique du Sud). Dans la course dames, la tenante des titre olympique et mondial, Julie  Bresset, sera la seule représentante française. La Bretonne, qui a renoué  tardivement avec la compétition après avoir éprouvé le besoin d'une coupure,  n'a pas de certitudes dans une course privée de la lauréate de la Coupe du  monde, la Suissesse Jolanda Neff, qui concourt (tout comme Pauline  Ferrand-Prevot) en espoirs. En revanche, la légende norvégienne Gunn-Rita Dahle, deuxième de l'ultime manche de la Coupe du monde fin août à Méribel (Savoie), est bien engagée. Pour  essayer, à 41 ans, de regagner le titre mondial. Son quatrième et dernier date  de 2006.

AFP