joie David Moncoutié (Cofidis) Tour méditerranéen 02 2011
David Moncoutié dernier vainqueur français sur le Tour un 14 juillet | AFP - BORIS HORVAT

Moncoutié secoue le cocotier

Publié le , modifié le

David Moncoutié a remporté en solitaire la 11e étape de la Vuelta entre Verin et la Manzaneda. Le Français, qui a attaqué dans l'ascension finale, a profité de l'apathie générale du peloton pour signer une superbe victoire alors que le classement général ne bouge quasiment pas, Wiggins succédant simplement à son coéquipier chez Sky, Froome, en tête de ce Tour d'Espagne.

David Moncoutié est un homme de parole. Il avait annoncé qu'il essaierait d'empocher cette 11e étape, il l'a fait ! Aussi simple que cela. Le Lotois, qui avait volontairement "levé le pied" dans le chrono, savait que ce parcours, chaotique à souhait avec une grosse montée finale à 10% de moyenne, lui convenait parfaitement. Son plan d'action s'est déroulé à merveille. Le coureur Cofidis s'est d'abord glissé dans la bonne échappée du jour en attendant que la pente fasse sa sélection naturelle. C'est effectivement ce qui s'est passé, le groupe de tête, qui a compté plus de huit minutes d'avance sur un peloton cadenassé par les Sky du maillot rouge Chris Froome, a explosé dans la montée vers la Manzaneda.

A la lutte avec de sacrés clients, comme Luis Leon Sanchez, le Français, 34e au classement général (à 10'28 du maillot rouge), a d'abord semblé attendre son heure, avant de placer l'accélération fatale. Aérien, "Moncoucou" distançait au train tous ses anciens compagnons d'échappés, incapables de suivre son rythme. Impressionnant de facilité, et devançant les  coureurs espagnols Benat Intxausti Elorriaga (Movistar) et Luis Leon Sanchez (Rabobank), tous deux à 1 minute 18, David Moncoutié filait vers la victoire finale, sa quatrième sur la Vuelta. Entre l'épreuve espagnole et le Français, c'est décidément la grande histoire d'amour. C'est fini par contre de la romance de Chris Froome avec le maillot rouge, l'Anglais ayant cédé dans les derniers kilomètres. Mais un Britannique de Sky succède à un autre au classement puisque, sans surprise, c'est Bradley Wiggins qui s'empare des commandes, avec désormais 7 secondes d'avance sur son coéquipier et 11 secondes sur Vicenzo Nibali. Autant dire que rien n'est joué...

Le classement général :

1. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 42h50:41.
2. Chris Froome (GBR/SKY) à 0:07.
3. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 0:11.
4. Fredrik Kessiakoff (SWE/AST) 0:14.
5. Jakob Fuglsang (DEN/LEO) 0:19.
6. Bauke Mollema (NED/RAB) 0:47.
7. Maxime Monfort (BEL/LEO) 1:06.
8. Juan Jose Cobo (ESP/GEO) 1:27.
9. Haimar Zubeldia (ESP/RSH) 1:53.
10. Janez Brajkovic (SLO/RSH) 2:00.
11. Jürgen Van den Broeck (BEL/OLO) 2:01.
12. Marzio Bruseghin (ITA/MOV) 2:22.
13. Denis Menchov (RUS/GEO) 2:42.
14. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT) 2:56.
15. Sergio Pardilla (ESP/MOV) 3:03.
...
27. David Moncoutié (FRA/COF) 6:40.
28. Carlos Sastre (ESP/GEO) 6:55.
40. Vladimir Karpets (RUS/KAT) 18:50.
96. Stuart O'Grady (AUS/LEO) 1h21:07.
130. Andreas Klöden (GER/RSH) 1h44:31.
148. Fabian Cancellara (SUI/LEO) 1h58:05.
177. Taylor Phinney (USA/BMC) 2h39:43.

Julien Lamotte