Thibaut Pinot

Milan-Turin : Thibaut Pinot s'impose en solitaire

Publié le , modifié le

Quelle fin de saison pour Thibaut Pinot ! Le Français s'est imposé sur la plus vieille course du calendrier cycliste : Milan-Turin. Une victoire d'autant plus belle qu'elle répond à une deuxième place obtenue la veille sur les Trois Vallées varésines. Le Franc-comtois remporte sa quatrième victoire de la saison devant le lauréat 2016 Miguel Angel Lopez et le champion du monde Alejandro Valverde. S'il voulait se présenter discrètement sur le Tour de Lombardie, c'est raté.

Après la fin de l'échappée, la course s'est décantée à 20 km de l'arrivée. La première ascension de Superga est le moment choisi par Thibaut Pinot, David Gaudu (Groupama-FDJ), Rafal Majka (Bora Hansgrohe) et Alejandro Valverde (Movistar) pour s'extirper du groupe de tête. 

Mais le quatuor est rattrapé par Miguel Angel Lopez (Astana) puis par les coureurs du groupe de poursuivants. Avant d'emprunter la dernière ascension, le petit peloton se stabilise. Gaudu repart à l'attaque avec Daniel Felipe Martinez (EF Drapac) et Jakob Fuglsang. Mais dès le pied de l'ascension finale, Adam Yates (Mitchelton-Scott), Lopez et Pinot recollent.

A 2km de l'arrivée, ils ne sont plus que 5 en tête : Valverde, Pinot, Gaudu, Lopez et Fuglsang. Ce dernier se gare. Mais coup de théâtre, Lopez et Gaudu se percutent involontairement à un gros km de l'arrivée. Thibaut Pinot fonce et fait le trou sur Valverde, bien trop menaçant en cas d'arrivée au sprint.

Même si Lopez revient très fort, Pinot a fait le trou et peut savourer son quatrième succès de la saison après le général du Tour des Alpes et ses deux victoires sur la Vuelta. Fin de saison quasi parfaite pour celui qui a dû passer par une longue convalescence après son Giro écourté. Pinot devient le troisième français vainqueur de Milan - Turin après Laurent Jalabert (1997) et Henri Pélissier (1911). 

Classement :

1. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)
2. Miguel Angel Lopez (Astana) à 10''
3. Alejandro Valverde (Movistar) à 28''
4. Mattia Cattaneo (Androni Giocattoli) à 36''
5. Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ) à 38''
6. Wilco Kelderman (Sunweb) à 38''
7. Domenico Pozzovivo (Bahrain Merida) à 41''
8. Jakob Fuglsang (Astana) à 41''
9. Fabio Aru (UAE) à 43''
10. Egan Bernal (Sky) à 45''

Andréa La Perna @A_LaPerna