Michal Kwiatkowski remet son titre en jeu sur Milan - San Remo
Michal Kwiatkowski, vainqueur de Milan-San Remo pour la première fois de sa carrière | AFP

Cyclisme: Milan - San Remo. Qui pour remporter la 109e édition ?

Publié le , modifié le

La saison des classiques cyclistes débute samedi avec le départ de la 109e édition de Milan - San Remo. La "Primavera", plus longue course professionnelle sur un jour (291 kilomètres), continue de faire rêver sprinteurs et baroudeurs. Tour d'horizon des forces en présence à la veille du départ.

Côté français : Arnaud Démare ambitieux, Julian Alaphilippe aussi

Le leader de la formation Groupama-FDJ rêve d'y regoûter. Vainqueur il y a deux ans, Arnaud Démare avait mis fin à plus de 20 ans de disette  côté français (la dernière victoire remontait alors à Laurent Jalabert en 1995). Dès lors, la mise en lumière avait été rapide pour le natif de Beauvais. S'il parvient à accrocher le wagon des meilleurs après le Poggio - colline précédant l'arrivée à San Remo - ce samedi, il fera partie des favoris. Ce dont il ne se cache pas. "Je me présente avec de grandes ambitions, pour la gagne, et j'aurai plus de pression", détaille-t-il à l'AFP.

L'an passé, Julian Alaphilippe avait échoué à la troisième place derrière le Polonais Michal Kwiatkowski et le Slovaque Peter Sagan. Sprint mémorable et une roue d'écart entre trois coureurs au terme de 290 kilomètres d'effort. Cette année, le Français de l'équipe Quick-Step Floors espère encore tirer son épingle du jeu même s'il sera plus surveillé.

Chez Cofidis, en l'absence de Nacer Bouhanni en conflit ouvert avec son manager Cédric Vasseur, on comptera sur Christophe Laporte, vainqueur de deux étapes du Tour La Provence au début de l'année,.

Côté équipes : BMC s'avance en favori

L'équipe américaine BMC ne lésine pas sur les moyens au moment d'attaquer la Primavera. Avec un groupe de sept coureurs composés du troisième de l'édition 2016 (Jürgen Roelandts), le deuxième du dernier Tirreno-Adriatico (Damiano Caruso) et le champion olympique en titre (Greg Van Avermaet), l'objectif est clair : remporter la course pour la première fois. Lauréat en 2012 chez les Australiens de GreenEDGE, Simon Gerrans a déclaré forfait.

Côté personnalités : Sagan en rêve, Kwiatkowski pour le doublé

Toujours placé, jamais gagnant. À chaque nouvelle édition, Peter Sagan porte le "tag" d'archi-favori tatoué sur le front. Deux fois deuxième, quatre fois dans le top 5, le Slovaque de l'équipe Bora-Hansgrohe court après, sans jamais l'atteindre. À la différence de Michal Kwiatkowski, son rival de l'an passé qui avait levé les bras pour un souffle à San Remo. Il tentera de réusir le doublé - plus réalisé depuis Erik Zabel en 2000-2001. 

En préambule, les deux coureurs se sont chauffés par presse interposée, la première banderille étant à mettre à l'actif de Sagan : "si tu analyses comment "Kwiato" a gagné l'année dernière... Moi, si je gagne comme ça, je ne serais pas content de ma performance. Je ne veux pas gagner comme "Kwiato"". Début des hostilités demain à 14 heures.

Côté nouveautés : les grands débuts de l'assistance vidéo

Ce sera une grande première. Le système d'assistance vidéo va faire son apparition sur Milan - San Remo. Un commissaire sera installé près de la régie TV afin de pouvoir visionner les images des différentes caméras (fixes, sur moto et hélicoptère) pour découvrir les infractions en temps réel et alerter le président du jury. Instauré suite à l'exclusion de Peter Sagan sur le Tour de France l'an passé, le dispositif sera appliqué sur les cinq monuments classiques ((Milan San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie), les trois grands tours (France, Italie, Espagne) et le championnat du monde.

Cyclisme: Milan - San Remo. Qui pour remporter la 109e édition ?
Clément Pons @Ponsclement