Matthew Goss - Giro 2010 - HTC-Columbia
Matthew Goss - Giro 2010 - HTC-Columbia | AFP - Luk Beines

Matthew Goss était le plus fort

Publié le , modifié le

L'Australien Matthew Goss (HTC Columbia) a remporté dimanche le 74e Grand Prix de Plouay après 248 kilomètres de course. Il s'est imposé au sprint devant l'Américain Tyler Farrar (Garmin - Transitions) et le Français Yoann Offredo (fdj). Goss est en grande forme puisqu'il avait déjà enlevé une étape au sprint du Tour du Danemark en début de mois. De bon augure pour l'Australien qui montre qu'il faudra compter sur lui en Australie, sur ses terres, lors des Mondiaux.

Goss confirme une fois de plus tout son talent. Vainqueur de Paris-Bruxelles la saison passée et d'une étape du Tour d'Italie en mai dernier. Le coureur de 23 ans, qui sert souvent de poisson pilote à ses leaders Mark Cavendish et Mark Renshaw, montre ici en Morbihan qui l'est un des grands sprinters du peloton. Il succède également au palmarès à un autre sprinteur australien, Simon Gerrans.

La course a été notamment marquée par la très longue échappée de huit coureurs, dès le début de l'épreuve: Ivan Rovny (Radioshack), Benoît  Vaugrenard (FDJ), Mickael Delage (Omega Pharma Lotto), Pablo Urtasun (Euscatel-euskadi), Dany Pate (Garmine), Laurent Mangel (Saur Sojasun), Mathieu  Drujon (caisse d'épargne) et Yukihiro Doi (Skil-Shimano). Après une quarantaine de kilomètres seulement, les échappés avaient porté  leur avance à 13 min 45 sec. Les formations qui n'étaient pas représentées dans cette échappée ont alors commencé à s'organiser, avec notamment les efforts de Laszlo Bodrogi pour Katusha, de Sylvain Calzati pour Sky et d'Ivan Santaromita pour Liquigas.

Après une belle résistance, les huit de devant, qui conservaient encore sept minutes d'avance à mi-parcours, ont dû céder devant les efforts de la formation américaine HTC-Columbia à quelques kilomètres de l'arrivée. Christophe Moreau (Caisse d'Epargne) tentait alors sa chance en compagnie de Sébastien Minard (Cofidis). Laurent Mangel (Saur Sojasun), en tête depuis le  départ, remettait le couvert, mais les équipes de sprinteurs étaient trop fortes. Matthew Goss se montrait le plus véloce.


Réactions:
Matthew Goss: "J'étais malade et cette victoire est assurément importante  pour la confiance. Courir sur une telle distance est vraiment aussi important  avant le Championnat du monde."
      
Tyler Farrar: "Je suis un peu déçu mais la difficulté de cette  course est un peu limite pour moi. Cela aurait été fantastique de gagner deux  classiques en une semaine. Avant le sprint, j'étais nerveux mais je dois  admettre que Goss a fait un sprint parfait".
      
Benoît Vaugrenard : "J'ai tenu 230 km en tête. Ca fait toujours plaisir,  mais je savais notre échappée vouée à l'échec. Les consignes de l'équipe ont été  respectées. Au départ, on s'était préparé pour protéger Yoann Offredo".


Classement de l'épreuve:

1. Matthew Harley Goss (HTC Columbia/AUS) les 248,300 km en 6 h 37:53.
2. Tyler Farrar (USA) m.t.
3. Yoann Offredo (FRA) m.t.
4. Fabio Duque (COL) m.t.
5. José Rojas (ESP) m.t.
6. Moro Santabambrogio (ITA) m.t.
7. Peter Sagan (SVK) m.t.
8. Francesco Gavazzi (ITA) m.t.
9. Marco Marcato (ITA) m.t.
10. Romain Feillu (FRA) m.t.

Gilles Gaillard