Marco Marcato enlève Paris-Tours
Marco Marcato enlève Paris-Tours | AFP

Marcato poussé par le vent

Publié le , modifié le

L'Italien Marco Marcato (Vacansoleil) a remporté dimanche la classique Paris-Tours, disputée sur 235,5 kilomètres, sans difficultés particulières sur le parcours. Marcato, deuxième l'an passé, a devancé ses deux derniers compagnons d'échappée, le jeune Belge Laurens De Vreese, et le champion des Pays-Bas Niki Terpstra. L'Allemand John Degenkolb, a pris la 4e place en réglant le sprint du peloton. .

Degenkolb a pourtant fait mieux que de simplement contrôler. Il est sorti à deux reprises dans le final pour tenter de revenir sur le trio de tête, une première fois en s'appuyant sur Curvers, son équipier intercalé, puis une deuxième fois en solitaire à 3 kilomètres de l'arrivée. Mais ses efforts sont restés vains. La faute aux homme de têtes, trois très bons rouleurs qui n'ont eut de cesse de collaborer pour éviter des retours de l'arrière. Ensuite, ils se sont disputés loyalement au sprint la victoire finale d'une course particulièrement rapide puisque le vent soufflant dans un sens favorable a aidé les coureurs à rouler très vite, de Châteaneuf-en-Thymerais à Tours, pour rallier l'arrivée avec un quart d'heure d'avance sur l'horaire le plus favorable calculé à 46 km/h.     

Une échappée de onze coureurs lancée à l'initiative du Français Sylvain Chavanel (avec J. Pineau, Morkov, Kroon, Smukulis, Talabardon, De Kort, Gérard, Bodrogi, Kelderman, Hepburn) a ouvert la course dès les premiers kilomètres. Le groupe a compté quatre minutes d'avance et a été repris seulement à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, à l'exception du Danois Michael Morkov qui a prolongé son échappée jusqu'aux 17 derniers kilomètres lorsqu'il a été rejoint par un groupe de contre-attaquants.  

Marcato, Terpstra et De Vreese sont sortis de ce groupe dans le haut de la côte de Beausoleil, à moins de 10 kilomètres de la ligne, pour conserver une avance suffisante dans le final sinueux. Et l'Italien, 28 ans, a remporté la victoire la plus importante de sa carrière, après avoir collectionné les places d'honneur dans les classiques.

Le classement :

1. Marco Marcato (ITA/VAC), les 235,5 km en 4 h 50:34.
2. Laurens De Vreese (BEL/TSV) m.t.
3. Niki Terpstra (NED/OPQ) m.t.
4. John Degenkolb (GER/ARG) à 06.
5. Laurent Pichon (FRA/BSC) 12.
6. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 12.
7. Bjorn Leukemans (BEL/VAC) 12.
8. Jonathan Hivert (FRA/SAU) 19.
9. Jens Keukeleire (BEL/OGE) 19.
10. Zdenek Stybar (CZE/OPQ) 19.

Marco Marcato (ITA/Vacansoleil), vainqueur: "Cette année, j'ai davantage confiance en mes moyens. Je me suis  marié le 1er septembre et je me sens plus tranquille, plus serein. Je peux  faire encore plus de sacrifices et ça paye. Je l'ai montré au Championnat du  monde où j'ai fait une bonne course pour la +Nazionale+. Je veux remercier ma  famille et surtout ma femme Elisa. L'an dernier, j'étais satisfait de ma  deuxième place. Mais, cette fois-ci, je voulais gagner. Je savais que je devais  profiter de l'opportunité car on n'a pas souvent des occasions pareilles. Ce  que j'ai appris de l'année passée, c'est que je travaillais trop avant le  sprint. Je pense être un coureur assez complet pour les classiques. Je suis  honnête et quand c'est trop dur, je suis tout prêt à travailler pour les  autres, je l'ai souvent fait. Les montées longues ne me conviennent pas. Je  suis dans l'équipe Vacansoleil depuis le début (2009). Il n'y a pas la pression  que l'on a dans certaines équipes italiennes, même si ce n'est pas le cas pour  toutes. C'est une autre mentalité. Je me sens comme dans une grande famille."

Voir la video

Christian Grégoire