Luis Leon Sanchez
Luis Leon Sanchez | AFP - FABRICE COFFRINI

Luis Leon Sanchez remporte la Clasica San Sebastian

Publié le , modifié le

L'Espagnol Luis Leon Sanchez a remporté en solitaire la Clasica San Sebastian. C'est le second succès dans cette épreuve pour le coureur de la Rabobank après sa victoire en 2010. Sanchez a devancé l'Australien Simon Gerrans (Orica) et le Belge Gianni Meersman (Lotto), au terme des 234 km de course.

Luis Leon Sanchez, déjà vainqueur de l'épreuve en 2010, est parvenu à  s'extraire du peloton dans les neuf derniers kilomètres et à l'emporter détaché. C'est la 30e victoire de la carrière du Murcian, la 7e cette saison. Dans une course débridée et animée par plusieurs échappées, Luis Leon Sanchez est parvenu à s'extraire du peloton à neuf kilomètres du but et à l'emporter détaché devant le premier peloton. L'Australien Simon Gerrans a réglé le sprint pour la deuxième place devant le Belge Gianni Meersman et le Français Christophe Le Mével. Le coureur murcian de 28 ans a confirmé ainsi son excellente forme du moment puisqu'il avait déjé enlevé le mois dernier l'étape du Tour de France arrivant à Foix. "Les derniers kilomètres m'ont paru très longs, parce qu'il y avait vent de face et que je me sentais beaucoup moins frais qu'avant, mais au final j'ai réussi. Cette course m'a toujours plu et j'ai eu la chance de la remporter pour la deuxième fois dans ma carrière", s'est réjoui Luis Leon Sanchez. Auparavant, la course avait vu naître plusieurs échappées, dont celle des Espagnols Adrian Palomares (Andalucia) et Javier Aramendia (Caja Rural), auteurs d'une fugue au long cours.

Sanchez en costaud

Parti aux alentours du 40e kilomètre, ce duo a compté jusqu'à 10 minutes d'avance sur le peloton. Mais les efforts des principales équipes -dont Katusha et Astana, la formation du champion olympique kazakh Alexandre Vinokourov- ont eu raison de la tentative des deux coureurs. Après la jonction aux abords du premier passage au col du Jaizkibel, la principale difficulté du parcours, la course est ensuite devenue plus nerveuse, les attaques fusant de toute part. Un groupe de cinq coureurs composé du Colombien Sergio Henao (Sky), des Espagnols Gorka Izagirre (Euskaltel) et Rafael Valls (Vacansoleil), des Polonais Tomasz Marczynski (Vacansoleil) et Rafal Majka (Saxo Bank), s'est formé dans la deuxième descente du Jaizkibel mais là encore, cette échappée a été neutralisée par le peloton. L'Espagnol "Purito" Rodriguez (Katusha) et le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank) se sont retrouvés à l'avant mais c'est finalement Luis Leon Sanchez qui a trouvé l'ouverture à 9 kilomètres du but. Le coureur espagnol, dont l'avantage n'a jamais dépassé une douzaine de secondes, est parvenu à résister, en costaud, jusqu'à la ligne. L'Espagnol Alejandro Valverde, qui figurait dans ce groupe de chasse, s'est classé 26e.

Le Classement :
1. Luis Leon Sanchez (ESP/Rabobank), les 234 km en 5 h 55:34.
2. Simon Gerrans (AUS) à 07 sec
3. Gianni Meersman (BEL) 07.
4. Christophe Le Mevel (FRA) 07.
5. Bauke Mollema (NED) 07.
6. Mauro Santambrogio (ITA) 07.
7. Mads Christensen (DEN) 07.
8. Joaquim Rodriguez (ESP) 07.
9. Xavier Florencio (ESP) 07.
10. Diego Ulissi (ITA) 07.
11. Igor Anton (ESP) 07.
12. Andrew Talansky (USA) 07.
13. Greg Van Avermaet (BEL) 07.
14. Haimar Zubeldia (ESP) 07.
15. Rafal Majka (POL) 07.
16. Nicolas Roche (IRL) 07.
17. Daniele Ratto (ITA) 07.
18. Daniel Martin (IRL) 07.
19. Rafael Valls (ESP) 07.
20. Sergio Henao (COL) 07.

Julien Lamotte