Liège-Bastogne-Liège : Fuglsang remporte la Doyenne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Jakob Fuglsang
Jakob Fuglsang | BENOIT DOPPAGNE / Belga / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A 34 ans, Jakob Fulgsang s'est imposé sur Liège-Bastogne-Liège. Le coureur de la formation Astana décroche la plus belle victoire de sa carrière et devient le deuxième danois à remporter la Doyenne. Plaçant une attaque à 15 kilomètres de l'arrivée, il était enfin le plus fort aujourd'hui pour devancer les deux coureurs de l'équipe BORA- Hansgrohe, Davide Formolo et Maximilian Schachmann. Premier Français, David Gaudu (Groupama-FDJ) termine 6e, Julian Alaphilippe est 16e.

La pluie, le froid, le vent, les premières heures de course ont été terrible pour les coureurs au départ de la 105e édition de Liège-Bastogne-Liège. La Doyenne a une nouvelle fois usé les organismes et laissé aucun moment de répit au peloton. Au bout des 256 kilomètres de course, Jakob Fuglsang (Astana) s'est montré au dessus du lot et a enfin levé les bras après deux podiums consécutifs sur l'Amstel Gold Race (3e) et la Flèche Wallonne (2e). Liège était enfin la bonne pour le Danois qui signe la 23e victoire de la saison pour l'équipe Astana. 

Alaphilippe n'a pas résisté 

Patient, Jakob Fuglsang a attendu la côte de la Roche-aux-Focons pour se lever de sa selle à 15 kilomètres de l'arrivée. Le Danois a mis tout le monde au supplice dont celui qui le privait jusqu'ici de la victoire : Julian Alphilippe. En effet, le Français une nouvelle fois favoris aujourd'hui a coincé dans l'ascension face au démarrage de Fuglsang. Seul Michael Woods et Davide Formolo ont réussi a prendre la roue du futur vainqueur. Mais face au rythme soutenu, Formolo a fini par le laisser partir en solitaire 2 km plus loin.

C'est donc dans un numéro en solitaire que Jakob Fuglsang, 10e l'an dernier, a été chercher la victoire qu'il attendait avec impatience. Pourtant, dans la dernière descente vers Liège, il a bien failli tout perdre en voyant sa roue arrière chasser la route détrempée. Tel un funambule, le coureur de 34 ans a su rester sur son vélo. 

 

David Gaudu confirme les attentes 

Julian Alaphilippe a donc butté sur plus fort ce dimanche et s'est contenté d'une petite 16e place, mais son bilan des Ardennaises reste positif. Sur cette édition 2019 de la Doyenne, la satisfaction française vient donc du côté de la Groupama-FDJ et du jeune David Gaudu. A 22 ans, il vient signer une belle 6e place, sa meilleure performance sur les classiques ardennaises. 9e de la Flèche Wallonne en 2017 déjà, le grimpeur français démontre qu'il sera l'un des coureurs à suivre attentivement d'ici la fin de la saison. De quoi peut-être rêver d'une victoire d'étape lors du prochain Tour de France quand la route s'élèvera. 

Valverde et Gilbert n'ont pas tenu

Les deux anciens vainqueurs de Liège-Bastogne-Liège n'ont pas eu les jambes sur cette édition 2019. Alejandro Valverde (Movistar), arrive au crépuscule de sa carrière et a sombré au fil des classiques cette saison. Sur la Doyenne, qu'il a remporté en 2017, le champion du monde a mis pied à terre à 103 kilomètres de l'arrivée. Après son triomphe à Roubaix, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step) ne récidivera pas à Liège, lui qui a connu le goût de la victoire ici en 2011. A 36 km de l'arrivée, face au rythme imprimé par ses coéquipiers en tête du peloton dans la côte de la Redoute, le coureur belge n'a pas pu suivre et a terminé la course à l'arrière à plus de 9 minutes du vainqueur.