L'Espagnol Joachim Rodriguez, très proche de la victoire
L'Espagnol Joachim Rodriguez, très proche de la victoire | LUK BENIES / AFP

L'exploit de De Gendt, Rodriguez rose vif

Publié le , modifié le

Le Belge de Vancasoleil Thomas De Gendt a remporté la 20e étape du Giro au Stelvio, à 2757 mètres d'altitude, et remonté à la quatrième place du général. Le leader Joaquim Rodriguez a attaqué dans le final pour prendre 14 secondes et conforter son maillot rose devant le Canadien Hesjedal et l'Italien et tenant du titre Scarponi.

La 19e étape dantesque avec le Mortirolo et ses parties à plus de 22% puis le Stevio long de 22,4 km avec des points à 12% a offert un spectacle au-delà des attentes. Le duel Rodriguez-Hesjedal a été éclipsé par le numéro exceptionnel du Belge De Gendt qui a compté jusqu'à 5"35 d'avance sur le leader à 7 km du sommet. En réalisant un coup de force au Stelvio, De Gendt s'est rapproché aussi au  classement général, à 2 min 18 sec de Rodriguez après cette étape de 219  kilomètres.  Dans le décor enneigé du Stelvio, au bout de près de sept heures d'effort,  De Gendt a devancé de 56 secondes l'Italien Damiano Cunego et de 2 min 50 sec  l'Espagnol Mikel Nieve, les derniers à avoir gardé le contact avec lui jusqu'à  une douzaine de kilomètres du sommet du col.

Toute la journée,  le coureur blege a animé l'étape. Il s'est présenté au pied du Stelvio au sein d'un groupe de six coureurs  (avec Izagirre, Kangert, Amador, Nieve, Cunego), avec près de quatre minutes  d'avance sur le premier peloton, mené par les équipiers de Hesjedal (Vande  Velde, Stetina).  Le Belge s'était dégagé auparavant, à 57 kilomètres de l'arrivée, sur le  haut du Mortirolo, l'autre grand col de cette étape de 219 kilomètres dans  lequel Hesjedal avait réagi à deux démarrages de Rodriguez, à mi-pente. 

Rodriguez gagne 14 secondes

Si le Français Gadret (7e à 5"36) a livré les premières attaques du groupe des leaders, celui-ci est resté étrangement attentiste. Dans le dernier kilomètre, après une attaque de l'Italien Michele Scarponi,  Rodriguez a démarré pour grignoter une poignée de secondes à Hesjedal, 14 à  l'arrivée, et prendre la quatrième place de l'étape, à près de 3 minutes et  demie du vainqueur. Au classement général provisoire, Rodriguez précède désormais Hesjedal de  31 secondes, Scarponi de 1 min 51 sec et De Gendt de 2 min 18 sec avant le contre-la-montre final à Milan (30 km) favorable à Hesjedal. Dans le premier contre-la-montre du Giro, l'Espagnol n'avait cédé que 14 secondes au Canadien. Les secondes gagnées aujourd'hui seront peut-être capitales.

Mathieu Baratas