Paris-Roubaix Départ Compiègne
Départ de Compiègne. | WORLDPICTURES / MAXPPP TEAMSHOOT

Les derniers échos du peloton

Publié le , modifié le

Dimanche sera le temps de la 110e édition de Paris-Roubaix. Un "Enfer du Nord" qui va donner comme à son habitude son rayon de déceptions, de crevaisons, de chutes mais également de grandes satisfactions. De l'hommage rendu à Frédéric Guesdon aux dernières impressions des coureurs du peloton, voici les dernières indiscrétions suite à la présentation officielle de la course samedi à Compiègne.

Entre froid et chaud sur Compiègne : Quel sera le temps dimanche entre Compiègne et Roubaix ? C’est la question que tout le monde se pose à quelques heures du départ de cette 110e édition. Des conditions météorologiques toujours déterminantes dans le verdict final de la Doyenne des classiques. En tout cas, si la pluie ne devrait pas être présente sur les routes dimanche, elle a fait une courte apparition lors de la présentation des coureurs. Une pluie qui a finalement laissé place aux belles éclaircies en fin d’après-midi… Alors les paris sont ouverts…

Un tableau "collector" pour Guesdon… : Pour la dernière course de Frédéric Guesdon (FDJ-BigMat) et à l’occasion de sa 17e et dernière participation à Paris-Roubaix, le directeur de la course Jean-François Pescheux a remis un tableau collector au protégé de Marc Madiot en lui offrant la Une du journal l’Equipe suite à sa victoire dans Paris-Roubaix en 1997.

…Et un maillot spécial : Un maillot spécial "Bravo et Merci Fred" a également été réalisé pour la dernière du Breton… Un maillot que portait chacun de ses équipiers de la FDJ-BigMat lors de la présentation officielle.

Boonen zappe la presse : Bien présent sur le podium lors de la présentation officielle au micro du célèbre speakeur Daniel Mangeas, Tom Boonen n’a pourtant pas fait le détour par la suite devant la presse. Contrairement à tous les autres coureurs présents dimanche au départ, le leader d’Omega-Pharma Quick Step ne s’est pas présenté devant les différents journalistes qui n’attendait évidemment que lui…

Sylvain Chavanel disponible... : A contre-pied de son leader Tom Boonen, Sylvain Chavanel, l’un des autres favoris de la course, s’est lui montré très disponible envers la presse et n’a pas lésiné pour signer de nombreux autographes à un public tout acquis à sa cause. Alors qui entre la tactique concentrée de Boonen ou de la tactique décontractée de Chavanel sera la meilleure ? Réponse dimanche soir à Roubaix…

...Et ambitieux : Sylvain Chavanel compte bien faire également parler de lui dimanche. "Pour ma part, les circonstances de course vont décider si je pourrai sortir mon épingle du jeu et me considérer comme un potentiel vainqueur. Après il ne faut pas se voiler la face, Tom Boonen est le plus fort actuellement mais si je peux profiter de la situation de course je n’hésiterai pas une seconde", a indiqué le champion de France.

Steeve Chainel a de bonnes jambes: Au rayon des autres chances tricolores. Steeve Chainel, pensionnaire de la formation FDJ-Big-Mat aura également un beau coup à jouer sur les pavés nordistes. "Nous avons une grande homogénéité dans l’équipe. On va voir exactement comme on va procéder lors du breafing d’avant course, mais je me sens bien depuis le début de saison (ndlr : 8e de Gand-Wevelgem), j’ai de bonnes jambes. Je suis en confiance pour faire de belles choses sur ce type de course. La forme est là…Paris-Roubaix est une course qui représente beaucoup pour un coureur de classique. Puis c’est une épreuve qui se passe en France devant notre public", a expliqué Chainel avec le sourire.

BMC et Lelangue visent un podium: La formation BMC (avec Alessandro Ballan) et son directeur sportif John Lelangue ne viennent pas pour faire de la figuration dimanche sur les routes du Nord. "Pour l’équipe BMC, notre objectif est de faire un podium. Nous avons une stratégie bien claire et bien définie entre nous. L’absence de Fabian Cancellara ne change rien pour nous. Nous faisons notre course. Mais il est certain que cela va faire un poids en moins dans la course et cela rendra certainement la course moins sélective dans le final. On va faire avec." a expliqué Lelangue.

AG2R-La Mondiale compte sur Mondory : L’équipe française AG2R de Vincent Lavenu a de belles ambitions pour cette nouvelle édition de Paris-Roubaix. "AG2R veut faire un Grand Paris-Roubaix et être acteur de la course. Nous comptons notamment pour cela sur Lloyd Mondory que nous savons capable de décrocher un Top 5 sur une Grande classique. Ses coéquipiers auront à cœur de l’épauler mais devront également aller de l’avant et saisir toutes les opportunités", indique ainsi un communiqué.

Le Conseil régional Nord-Pas de Calais prolonge de quatre ans : Depuis six ans, le Conseil Régional Nord-Pas de Calais parraine la Reine des classiques et a décidé de renouveler son partenariat. A cette occasion et pour la première fois, le Conseil régional a décidé d’utiliser les véhicules électriques lors de ce Paris-Roubaix 2012. Deux véhicules électriques seront ainsi utilisés par les équipes régionales le jour de la course dans la caravane publicitaire.

Armstrong présent sur les pavés : Le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong sera également présent dimanche sur les routes du Nord. L’Américain fera quelques apparitions sur le parcours et viendra certainement encourager ses anciens équipiers de l’équipe RadioSchack-Nissan…

Gilles Gaillard