L'équipe de France de vitesse par équipe
L'équipe de France de vitesse par équipe décroche le bronze | AFP - Krill Kudryatsev

L'équipe de vitesse tricolore se console avec le bronze

Publié le , modifié le

Le trio français de la vitesse par équipes a obtenu la médaille de bronze dans les Championnats du monde sur piste, jeudi à Minsk (Belarus). Troisième temps des qualifications, Julien Palma, François Pervis et Michael d'Almeida ont battu pour la 3e place leurs adversaires australiens, par la marge de 21 centièmes de seconde. Le titre est revenu à l'Allemagne.

Les Français sont passés près de la finale (pour 6 centièmes de seconde) à cause d'un problème rencontré par Palma au départ en qualifications. "Il a patiné de la roue arrière et a perdu du temps", a regretté l'entraîneur national Florian Rousseau. "On visait la finale et on aurait pu y arriver".

"On ne va pas bouder notre plaisir ! Ce bronze est  une belle médaille pour une équipe inédite. On est en année post-olympique mais il y avait de belles équipes en face. Pour moi, la vitesse par équipes reste l'objectif numéro un. C'est l'épreuve olympique", a ainsi expliqué Michael d'Almeida.

L'Allemagne reprend son titre de la vitesse

C'est finalement l'Allemagne qui a enlevé le titre. Rene Enders (26 ans), Stefan Botticher (21ans) et Maximilian Levy (25 ans) ont battu en finale le trio néo-zélandais formé de Ethan Mitchell, Sam Webster  et Edward Dawkins. Sur la ligne d'arrivée, l'écart a atteint seulement 49 millièmes de seconde  à l'issue d'un match très indécis.

Victorieuse sur le tapis vert en 2011 après le déclassement de l'équipe  française, l'Allemagne avait perdu son titre l'an passé à Melbourne sur décision du jury. Deuxième temps des qualifications, les Allemands avaient  été déclassés (relais non conforme).

Irvine repousse ses limites

Dans l'épreuve du scratch, la victoire est revenue à l'Irlandais Martyn Irvine. Habitué à la répétition des efforts en tant que spécialiste de l'omnium, Irvine a gagné cette compétition moins d'une heure après avoir couru et perdu la finale de la poursuite individuelle contre l'Australien Michael Hepburn. Vingt minutes avant de s'aligner dans le scratch, Irvine était encore à la cérémonie protocolaire sur le podium. Encouragé par le public garnissant à moitié les gradins de la Minsk Arena, l'Irlandais a attaqué en solitaire à dix tours de la fin. Il a été rejoint à l'entrée du dernier tour par l'Autrichien Andreas Muller qui n'a pu le dépasser dans la ligne opposée.

Moins surprenants, les sacres attendus de Hepburn et des poursuiteuses britanniques ont permis aux puissances de la piste de figurer en haut des podiums. Tout comme la représentante de Hong-Kong, Lee Wai Sze (25 ans), lauréate du 500 m départ arrêté dans le temps de 33 sec 973.

Hepburn, 21 ans, a dominé  le tournoi de poursuite et a récolté sa deuxième médaille d'or en deux jours, au lendemain de son succès avec l'équipe des poursuiteurs australiens. Vainqueur en finale dans le temps de 4 min 16 sec 733 sur les 4 kilomètres, Hepburn s'est situé toutefois à plus de 6 secondes du record du monde de son compatriote Jack Bobridge. Le Suisse Stefan Kueng (19 ans), à la classe évidente, a obtenu la médaille de bronze.

Vidéo: Les premiers pas de Julien Palma aux Mondiaux

Voir la video
 

Gilles Gaillard