John Lelangue
John Lelangue (à droite) et son coureur Philippe Gilbert | AFP - ERIC LALMAND

Lelangue quitte BMC

Publié le , modifié le

Le Belge John Lelangue quitte, avec effet immédiat, l'équipe BMC dont il assurait depuis six ans la direction, a annoncé lundi la formation américaine. Si BMC évoque des "raisons personnelles" pour expliquer ce départ, le directeur sportif paye peut-être un Tour de France 2013 totalement raté. En effet, l'équipe de Cadel Evans, vainqueur du Tour en 2011 et du champion du monde 2012 notamment Philippe Gilbert, a bouclé le Centième Tour par la petite porte, sans succès, ni coup d'éclat.

Rassembler une "dream team" n'est pas toujours gage de succès. La formation BMC l'a apprise à ses dépens cette année sur le Tour de France. Composée d'un ancien vainqueur (Cadel Evans en 2011), de quatre des cinq derniers champions du monde, l'Italien Alessandro Ballan (2008), l'Australien Cadel  Evans (2009), le Norvégien Thor Hushovd (2010) et le Belge Philippe Gilbert (2012), ou encore du 5e du Tour 2012, Tejay Van Garderen, l'équipe américaine n'a pourtant pas brillé sur la route du Tour. Aucune victoire et une faible 35e place comme meilleur classement de l'un de ses coureurs (le Suisse Steve Morabito à plus d1h20 du vainqueur Christopher Froome). Cadel Evans, lui, a terminé à une anonyme 39e place à 1h30 de "Froomey".

Un Tour à oublier donc pour BMC et son désormais ex-directeur sportif, John Lelangue. Ancien responsable de l'équipe Phonak, disparue après le contrôle antidopage positif du coureur américain Floyd Landis lors de sa victoire dans le Tour de France 2006, John Lelangue (42 ans) avait pris en main l'équipe BMC (cycles haut de gamme) montée par le milliardaire suisse Andy Rihs, propriétaire des deux firmes. Le Tour de France 2011 remporté par Evans restera comme le sommet de cette collaboration et sans lendemain. 

L'équipe BMC, qui a renforcé son staff lors de la dernière intersaison en  faisant appel au Français Yvon Ledanois (directeur sportif) et à l'Australien Allan Peiper (responsable performance) à côté de l'Italien Fabio Baldato, de l'Italo-Britannique Max Sciandri et de l'Américain Jackson Stewart, n'a pas annoncé son nouvel organigramme. "Ce n'est certainement pas à la hauteur de nos capacités", a déclaré dimanche soir Jim Ochowicz à propos du bilan du Tour 2013. "Nous avons gagné la course il y a deux ans. Nous sommes certainement capables de la gagner une nouvelle fois".