Le Sunday Times réclame 1,2 millions d'euros à Armstrong

Publié le , modifié le

L'hebdomadaire britannique The Sunday Times a annoncé dimanche qu'il allait réclamer en justice 1,2 millions d'euros à Lance Armstrong, six ans après un accord financier conclu en 2006 entre le journal et le coureur cycliste déchu pour dopage.

"Il est évident que la procédure n'avait aucun fondement et était  frauduleuse. Vos affirmations selon lesquelles vous n'aviez jamais pris de  substances dopantes étaient délibérément fausses", affirme le journal dans une  lettre adressée aux avocats de Lance Armstrong. A l'époque, le Sunday Times, visé par une plainte d'Armstrong pour  diffamation après avoir suggéré l'usage de produits dopants par le Texan, avait  dû verser plus de 360.000 euros au coureur américain. En octobre dernier, l'Agence américaine antidopage (Usada) a révélé dans un  rapport accablant que Lance Armstrong avait été l'instigateur du programme de  dopage "le plus sophistiqué" de l'histoire du sport, ce qui lui a valu une  suspension à vie et la destitution de ses sept Tour de France entre 1999 et  2005.

Le Sunday Times a justifié le montant demandé en expliquant que cela  correspondait à la somme versée en 2006, aux intérêts et aux frais de justice. Fin octobre, la société d'assurances SCA Promotions, qui a versé plusieurs  millions de dollars de primes à Lance Armstrong après le Tour de France 2004,  avait déjà déclaré vouloir récupérer son argent. SCA voudrait notamment à récupérer 7,5 millions de dollars (5,8 millions  d'euros) versés à l'Américain en 2006 après une procédure arbitrale qui avait  tourné en faveur d'Armstrong.

AFP