Jalabert Ullrich 1998
Jalabert devant Ullrich, le 26 juillet 1998 | AFP

Le rapport du Sénat très attendu

Publié le , modifié le

La commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de lutte contre le dopage va rendre ce mercredi son rapport. Cette commission avait décidé de reporter la date initiale de présentation afin de ne pas ne "pas créer de polémique" en plein Tour de France.

Ladite commission, dont certaines conclusions ont déjà fuité dans la presse avec la révélation d'un contrôle positif à l'EPO de l'ancien coureur Laurent Jalabert, devait à l'origine publier son rapport le 18 juillet, le jour de l'étape de l'Alpe d'Huez. Cette échéance avait donc été repoussée d'une semaine, au 24 juillet, soit trois jours après l'arrivée du Tour de France.

Les noms de plusieurs sportifs dévoilés

La concordance de date apparaissait d'autant plus fâcheuse que le rapport contient notamment les noms de plusieurs cyclistes ayant pris de l'EPO en 98, selon de nouvelles analyses anonymes effectuées en 2004 et que les travaux des sénateurs ont permis d'identifier pour la première fois.

Le rapport de la commission d'enquête sera donc rendu public ce mercredi, soit trois jours après la fin du Tour de France 2013.

Dès sa constitution, la commission avait vocation à établir "un état des lieux précis et circonstancié, à la fois des pratiques dopantes et de notre politique publique en matière de lutte contre le dopage, avec un traitement équitable des différentes disciplines sportives". Un esprit d’équilibre et de consensus a présidé aux travaux de la commission présidée par Jean-François Humbert, Jean-Jacques Lozach en étant le rapporteur.