Marianne Vos
Marianne Vos | CARL DE SOUZA / AFP

Le peloton féminin sur les Champs

Publié le , modifié le

La Néerlandaise Marianne Vos, championne toutes catégories du cyclisme féminin, et ses rivales s'affronteront sur le circuit des Champs-Elysées, le 27 juillet, en prélude à l'arrivée du Tour de France.

La course by le Tour de  France

Les détails de cette nouvelle épreuve, baptisée "la course by le Tour de  France", ont été présentés mardi dans les salons de l'Hôtel de Ville à Paris:  90 kilomètres, soit 13 tours de circuit, 20 équipes de 6 concurrentes, et des  prix équivalents à ceux d'une étape du Tour (22.500 euros), et qui seront remis  par... des hommes, au lieu des "Miss" traditionnelles. La course bénéficiera surtout d'une exposition médiatique unique dans le  cyclisme féminin, dès lors que son arrivée est prévue à 15h00, sur le site qui  accueillera quelques heures plus tard le final du Tour de France.

"C'est formidable qu'ASO (Amaury Sport Organisation, organisateur du Tour,  ndlr) ait compris qu'il faut offrir une scène pour que le cyclisme féminin  progresse", a estimé Marianne Vos, présente pour l'occasion. "Même si nous savons qu'il y a encore beaucoup de travail, nous sommes en  train de rattraper notre retard. Là, c'est un grand pas en avant", a ajouté la  championne olympique en titre, championne du monde à de nombreuses reprises  (cyclo-cross, route, etc).

Développer le cyclisme féminin

Parmi les athlètes attendues le 27 juillet, les organisateurs ont annoncé  les noms de la Britannique Lizzie Armitstead, la Suédoise Emma Johansson, en  plus de Vos, incontestable tête d'affiche. Le directeur général d'ASO, Yann Le Moënner, a évoqué la genèse de la  course, à partir d'un appel lancé par plusieurs championnes (Marianne Vos  notamment) l'été dernier. "Nous avons rencontré des athlètes d'une motivation extrême, impliquées  dans le développement de leur sport, a-t-il relevé.

Christian Prudhomme  (directeur du Tour) a eu l'idée de leur offrir l'avenue la plus célèbre du monde et de pouvoir donner ainsi un éclairage médiatique incomparable". Cette première édition a vocation à s'inscrire dans la durée, a-t-il  précisé. Une autre course, sur le même type, est à l'étude pour l'arrivée de la  Vuelta, autre propriété d'ASO. Le développement du cyclisme féminin figure parmi les priorités affichées  par le nouveau président de l'Union cycliste internationale (UCI), le  Britannique Brian Cookson.

AFP