Le Mouvement pour un cyclisme crédible recrute après l'affaire Armstrong

Publié le , modifié le

Le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), qui se situe à la pointe de l'antidopage, a recruté de nouvelles équipes dans son association créée sur la base du volontariat, après les violentes secousses de l'affaire Armstrong. Son président Roger Legeay a présenté le code éthique du MPCC, sensiblement plus strict que le Code mondial antidopage, aux équipes, à la fin de la réunion de l'AIGCP, l'association qui regroupe les diverses formations cyclistes.

"Quatre équipes, Lotto, IAM, Netapp, Sojasun, nous ont rejoints", a déclaré à l'AFP Roger Legeay, ce qui porte à onze le nombre d'adhérents (avec AG2R La Mondiale, Argos, Bretagne, Cofidis, Europcar, FDJ-BigMat et Garmin). "Les autres équipes ont accueilli favorablement ce code mais beaucoup ont besoin de faire remonter les informations à leurs décideurs", a ajouté le président du MPCC. Le code éthique prévoit notamment le licenciement systématique d'un coureur positif qui est suspendu pour plus de six mois (pour un produit "lourd") et le non-engagement ultérieur d'un coureur suspendu pour ce même motif.