Cadel Evans
Cadel Evans | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Le message d'Evans

Publié le , modifié le

En remportant le Criterium International, Cadel Evans a lancé un message fort à quelques mois du départ du Tour de France : l'Australien est en forme. Quatrième de la dernière étape, conclue par l'ascension de l'Ospédale et remportée par le Français Pierrick Fedrigo, le leader de la BMC a facilement conservé son maillot jaune.

Quinze jours après la victoire de Bradley Wiggins sur Paris-Nice, Cadel Evans a répliqué du tac-au-tac en remportant le Criterium International. Désormais, les favoris au Tour de France avancent démasqués. On attend maintenant la réponse d'Alberto Contador ou des frères Schlek. Car si, au final, l'Australien ne s'impose qu'avec une petite poignée de secondes d'avance sur Pierrick Fedrigo, l'impression de facilité dégagée par le leader de la BMC a frappé les esprits. Déjà vainqueur du contre-la-montre la veille, Evans a conservé son maillot jaune à la pédale sur les pentes de l'Ospédale.

Lors de cette ascension de moyenne difficulté, le vainqueur du dernier Tour de France a semblé en total contrôle, reprenant un à un tous ses rivaux qui tentaient de s'échapper du petit groupe maillot jaune. Les Euskaltel d'igor Anton ou encore les Team Sky de Michael Rogers (2e au départ de cette étape) ont tous été ainsi contrés par un Evans extrêmement facile. Une fois Rogers hors d'état de nuire, l'Australien pouvait laisser la victoire d'étape se disputer entre le Français Pierrick Fedrigo, l'Italien Rinaldo Nocentini et le Norvégien Lars-Petter Nordhaug. Le trio devançait dans cet ordre Evans, 4e et donc vainqueur de sa première grosse course de la saison. Pour Fedrigo, déjà vainqueur à l'Ospédale par le passé, il s'agit de la 22e victoire en carrière. Grâce au jeu des bonifications, le Français de la FDJ en profite même pour s'emparer de la 2e place au classement général, derrière l'intouchable Evans.

Déclarations :

Cadel Evans (AUS/BMC), vainqueur final: "Parfois, les choses vont bien et tout arrive en même temps. Le contre-la-montre était déjà une bonne indication, c'était bon pour la confiance. En tant qu'équipe, nous avons vraiment bien travaillé. Les jeunes coureurs ont commencé. Pour eux, c'était un honneur de défendre le maillot jaune dans une course française. Puis ce sont ceux qui ont plus d'expérience qui s'y sont mis en fin d'étape. Il y avait beaucoup de coureurs encore placés au général, il fallait être vigilant en tenant compte des bonifications. Sur un plan personnel, je suis bien mais je ne suis pas au top. L'an dernier, en mars, j'avais gagné Tirreno-Adriatico. Le plus important, c'est le maillot jaune du mois de juillet. Il ne se passe pas une journée sans que je pense au Tour."

Pierrick Fédrigo (FRA/FDJ-BigMat), vainqueur de la 3e étape: "J'ai des points de repère dans cette montée. Quand on a déjà gagné ici, on a envie de bien faire. J'attendais cette victoire depuis plus d'un an. C'est difficile, une année sans victoire. Mais j'ai tourné la page 2011. Je veux prendre du plaisir, ne pas trop calculer. Le principal, c'est d'essayer. J'avais la jambe pour faire quelque chose mais il faut aussi de la réussite, sentir le bon coup quand il va partir. Un nouveau départ ? en tout cas, ça donne des idées pour la suite. En décembre, quand les directeurs sportifs m'ont demandé mes souhaits pour le programme, j'ai voulu suivre celui qui m'avait réussi en 2010. Ca me convient."

Le classement de l'étape :

1. Pierrick Fédrigo (FRA/FDJ)
les 179 km en 4 h 52:34.
(moyenne: 36,710 km/h)
2. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) m.t.
3. Lars-Petter Nordhaug (NOR/SKY) m.t.
4. Cadel Evans (AUS/BMC) m.t.
5. Guillaume Levarlet (FRA/SAU) à 08.
6. Christophe Le Mével (FRA/GRM) 08.
7. Igor Anton (ESP/EUS) 08.
8. Michael Rogers (AUS/SKY) 08.
9. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM) 20.
10. Hubert Dupont (FRA/ALM) 21.
11. Alexandre Geniez (FRA/PRO) 21.
12. Julien El Fares (FRA/TT1) 21.
13. Maxime Monfort (BEL/RSH) 21.
14. Maxime Bouet (FRA/ALM) 21.
15. Dimitri Champion (FRA/BSC) 21.
16. Thomas Lövkvist (SWE/SKY) 36.

Le classement général :

1. Cadel Evans (AUS/BMC) 7 h 03:43.
2. Pierrick Fédrigo (FRA/FDJ) à 08.
3. Michael Rogers (AUS/SKY) 08.
4. Lars-Petter Nordhaug (NOR/SKY) 09.
5. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) 09.
6. Maxime Monfort (BEL/RSH) 23.
7. Igor Anton (ESP/EUS) 38.
8. Thomas Lövkvist (SWE/SKY) 42.
9. Hubert Dupont (FRA/ALM) 47.
10. Christophe Riblon (FRA/ALM) 1:11.
11. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM) 1:19.
12. Maxime Bouet (FRA/ALM) 1:21.
13. Christophe Le Mével (FRA/GRM) 1:28.
14. Julien El Fares (FRA/TT1) 1:28.
15. Cyril Gautier (FRA/EUC) 1:29.
16. Guillaume Levarlet (FRA/SAU) 1:30.
17. Alexandre Geniez (FRA/PRO) 1:33.
18. Dimitri Champion (FRA/BSC) 1:35.
19. Fabio Duarte (COL/COL) 1:48.
20. Marco Pinotti (ITA/BMC) 2:00.
...
30. Frank Schleck (LUX/RSH) 4:07.
65. Chris Froome (GBR/SKY) 10:29.
91. Jens Voigt (GER/RSH) 16:

Julien Lamotte