Favoris Tour des Flandres
Tom Boonen, Peter Sagan, Greg Van Avermaet et Alexander Kristoff (de gauche à droite) sont prêts à se livrer une féroce bataille ce dimanche pour remporter la 101e édition du Tour des Flandres. | AFP

Le duel Sagan-Van Avermaet, le collectif Quick-Step, des Français en reconquête: un Ronde qui promet

Publié le , modifié le

Ils seront 196 coureurs à prendre le départ de la 101e édition du Tour des Flandres ce dimanche dans les rues d'Anvers. Qui lèvera les bras sur la ligne d'arrivée à Audenarde après 260 kilomètres de course pour succéder à Peter Sagan ? Vainqueur en solitaire l'an dernier, le double champion du monde slovaque est favori à sa propre succession mais devra composer avec un Greg Van Avermaet dans une forme éblouissante. Le trio Quick-Step (Boonen, Gilbert et Terpstra) a aussi de quoi faire peur, sans oublier des Français revanchards...

Peter Sagan : l'homme à battre

Envers et contre tous : tel est le dilemme de Peter Sagan. A force de pouvoir s'imposer n'importe où, n'importe quand, le double champion du monde est condamné à porter l'étiquette de grand favori partout où il s'aligne. Deuxième du Het Nieuwsblad, dauphin de Michal Kwiatkowski sur Milan-San Remo et encore troisième de Gand-Wevelgem le week-end dernier, le Slovaque a endossé le rôle du perdant magnifique en 2017 malgré sa victoire sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Si Sagan assure que "ce n'est pas marrant de tout gagner", nul doute qu'il tentera de doubler la mise sur le Ronde pour devenir le 8e coureur à conserver son bien. L'an dernier, son attaque décisive dans le Paterberg avait laissé sur place toute la concurrence et notamment Fabian Cancellara, pour la dernière apparition du Suisse dans l'épreuve...   

Greg Van Avermaet : l'homme en forme

Si Peter Sagan a si souvent vu la victoire lui échapper en 2017, c'est en grande partie à cause de Greg Van Avermaet. Vainqueur du Het Nieuwsblad, du GP E3 et de Gand-Wevelgem, le Belge est en lice pour réaliser un fantastique grand chelem : remporter toutes les classiques flandriennes de la saison avec le Tour des Flandres ce dimanche. Un exploit réalisé pour la dernière fois par Tom Boonen en 2012. Depuis son titre olympique décroché dans l'épreuve en ligne l'été dernier, le leader de la formation BMC apparaît totalement libéré, lui qui a déjà terminé à 5 reprises dans le top 10 du Ronde. Son meilleur résultat ? Une 2e place en 2014, battu au sprint par Fabian Cancellara...  

Boonen, Gilbert, Terpstra : le trio royal de la Quick-Step

C'est à la fois une énorme chance mais également un vrai casse-tête pour les directeurs sportifs de l'équipe Quick-Step Floors : avoir trois coureurs tous capables de remporter le Tour des Flandres ! Avec les Belges Tom Boonen et Philippe Gilbert en plus du Néerlandais Niki Terpstra, jamais une équipe n'a paru aussi forte à l'approche du Ronde. C'est bien le légendaire Tom Boonen qui sera leader de ce collectif de rêve pour sa dernière participation à l'épreuve qu'il a remportée à trois reprises, un record... Champion de Belgique en titre, Philippe Gilbert est un second choix de luxe. Le Wallon vient de remporter les Trois Jours de la Panne après ses deuxièmes places sur le GP 3 et A Travers les Flandres. Quant à Niki Terpstra, il possède de sérieux arguments, en témoignent ses quatre top 10 sur le Tour des Flandres avec une 2e place en 2014...

Kristoff et Degenkolb : des outsiders aux dents longues

Une ribambelle d'hommes forts dont il ne faut pas écarter John Degenkolb. Après sa saison blanche, le leader de la Trek-Segafredo retrouve peu à peu les sensations qui lui avaient permis de signer un retentissant doublé Milan-San Remo/Paris-Roubaix en 2015. Problème : l'Allemand n'a jamais fait mieux que 7e sur le Ronde... Des sensations, Alexander Kristoff en a retrouvé ces derniers jours. Le colosse norvégien a terminé à la 3e place des Trois Jours de la Panne avec une victoire d'étape en prime ! A son meilleur niveau, le leader de l'équipe Katusha-Alpecin est capable de s'imposer sur le Tour des Flandres, comme il l'avait fait en 2015...  

Démare et Gallopin ont une revanche à prendre

Et les Français dans tout ça ? Arnaud Démare et Tony Gallopin sont dans des situations similaires. Sixième de Milan-San Remo, le leader de la FDJ est à la recherche d'un 2e Monument après avoir dompté la Primavera l'an dernier. Mais le Tour des Flandres ne laisse vraiment pas un bon souvenir au Picard qui avait abandonné sur chute en 2016 et déclaré forfait pour Paris-Roubaix dans la foulée... Pour Tony Gallopin, c'est également le temps de la reconquête. Le coureur de l'équipe Lotto-Soudal tentera de mettre à profit son statut d'électron libre et ainsi se rassurer après sa chute lors du GP E3 la semaine dernière. Une performance de l'un des deux Tricolores serait tout de même une sacrée surprise : à eux deux, ils n'ont jamais terminé dans le top 10 du Tour des Flandres. Pas facile de se faire une place parmi la ronde des favoris...  

Fabien Mariaux