Vincent Lavenu et son leader Romain Bardet
Vincent Lavenu et son leader Romain Bardet | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI

Lavenu (Ag2r-La Mondiale): "Il ne manque plus grand chose à Bardet pour gagner le Tour de France"

Publié le , modifié le

C'est un Vincent Lavenu offensif qui a présenté une équipe Ag2r-La Mondiale qui s'annonce encore meilleur en 2017 ce mardi matin à Paris. Son leader, Romain Bardet, sera mieux entouré pour le grand objectif de l'équipe : le Tour de France.

Que manque-t-il à Romain Bardet pour gagner le Tour de France ?

Vincent Lavenu​ :"Plus grand-chose. L’an dernier, Romain perd du temps essentiellement dans les contre-la-montre sur Chris Froome. On sait aussi que l’équipe Sky est une équipe surpuissante difficile à déstabiliser dans la montagne. Romain est toujours à 200% dans son envie de progresser. C’est assez rare de voir un coureur qui progresse chaque année, c’est le cas de Romain. J’espère qu’il pourra passer encore un palier supplémentaire. En ce qui nous concerne nous l’équipe, on a essayé d’apporter autour de lui, une base solide avec Naesen, Frank, Geniez. Ils vont venir épauler Romain, peut-être le rassurer dans certaines circonstances. Peut-être que Froome est arrivé à ses sommets, peut-être que son équipe sera un peu inférieure à ce qu’elle était dans le passé. En ce qui concerne notre équipe, je suis persuadé qu’elle sera plus forte que les années précédentes."

Il a la presson....

V.L. :"Le but n’est pas de mettre une pression supplémentaire à Romain. Le résultat sera le résultat, ce qu’il fera, on en sera satisfait. En interne, nous ne nous interdisons pas, un jour, de gagner le Tour de France. Le but n’est pas de lui rabâcher qu’il faut qu’il gagne le Tour. Ce qui est sûr c’est qu’il a les qualités, les attentions de l’équipe, l’ingénierie, la recherche est là. On fait tout ce qu’il faut pour atteindre des sommets."

Quel sera l'état d'esprit de l'équipe sur Paris-Nice ?

V.L. "Romain va sur Paris-Nice avec de réelles ambitions. Il va arriver sur cette course avec une bonne préparation au soleil puisqu’il va participer à Oman et à Abu Dhabi. Ce sera une bonne préparation où on évite de prendre des frimas, de tomber malade avant cet objectif. Paris-Nice reste une épreuve importante du calendrier mondial, nous l’avons remporté il y a deux ans. Un grand Romain jouera les premiers rôles. Paris-Nice sera le premier test."

Par qui Romain Bardet sera entouré sur le Tour de France ?

V.L.: "C’est un peu trop tôt pour dévoiler déjà des noms. On a un pôle de 15-16 coureurs pour participer au Tour. Avec la performance de Romain l’année dernière, il y aura des étapes où certains coureurs auront la voie libre mais nous devrons être attentifs pour permettre à Romain d’aborder la montagne avec le moins de déficit possible. La donne a changé par rapport à notre approche du Tour. Avant, on se disait ‘on fait des étapes’, là on a Romain Bardet qui a terminé deuxième, on se doit de l’entourer le mieux possible."

Pour finir, que pensez-vous des nouvelles révélations à propos des moteurs ?

V.L.: "Aujourd’hui, les contrôles sont faits. Le niveau sportif est très resserré entre les meilleurs. Romain a terminé deuxième du Tour de France mais il aurait pu tout aussi bien finir cinquième. Il y a les circonstances de course, la technique, la tactique entrent en ligne de compte. Il faut tout faire pour que la technologie ne vienne pas fausser les résultats. C’est un débat qui a court dans le vélo depuis un certain nombre de mois mais j’espère que dans les mois qui viennent, on n’en parlera plus. Je ne peux pas me permettre de juger cela. On a vu des images un peu troublantes. Il faut faire confiance, aux autorités, à la fédération et aux fédérations pour tout mettre en œuvre pour éviter que ce genre de problèmes arrivent dans le futur."

Christophe Gaudot @ChrisGaudot