Floyd Landis portrait 2007
L'Américain Floyd Landis | AFP - Gabriel Bouys

Landis enfonce Contador et Armstrong

Publié le , modifié le

L'Américain Floyd Landis, vainqueur déchu du Tour de France 2006, ne croit pas aux explications de l'Espagnol Alberto Contador pour justifier la présence de clenbutérol dans son organisme, a-t-il déclaré à la télévision allement en réitérant ses attaques contre l'UCI et Lance Armstrong. Des déclarations qui seront également diffusées dans l'émission Stade 2, dimanche à partir de 17h30.

"Je sais que des coureurs prennent du clenbutérol. Le risque d'être pris est plus élevé maintenant qu'avant, mais ce risque est quand même relativement réduit, car cette substance a généralement disparu au moment du contrôle", a déclaré Landis. Contador avait notamment expliqué les traces infimes de clenbutérol (bêta-stimulant qui stimule la fonction pulmonaire mais possède aussi des effets anabolisants) identifiés dans des échantillons prélevés pendant le Tour de France 2010 par une contamination alimentaire liée à la viande qu'il avait consommée peu avant.

Landis s'en est également pris à l'actuel président de l'Union cycliste internationale Pat McQuaid et à son prédécesseur Hein Verbrüggen: "Dans le peloton, tout le monde sait que Pat McQuaid, Hein Verbrüggen ou d'autres dirigeants de l'UCI ont protégé lors des 20 dernières années certains coureurs et pas d'autres. C'était leur façon de manipuler et de créer des stars", a-t-il accusé.

A propos d'Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France qui n'a jamais fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, Landis qui, par le passé, a assuré l'avoir vu se doper, a conseillé aux téléspectateurs de ne pas se faire d'illusions. "Tous ceux, et je m'inclus dedans, qui ont pris part à des courses remportées par Lance l'ont fait", a-t-il ajouté.

AFP