Lance Armstrong
L'Américain Lance Armstrong | AFP - TIMOTHY A. CLARY

Lance Armstrong plonge dans la piscine

Publié le , modifié le

L'ancien cycliste américain Lance Armstrong, suspendu à vie de toute compétition pour dopage, va malgré tout participer à une épreuve de natation ce week-end où il affrontera des concurrents de sa catégorie d'âge, selon le site internet du journal Statesman, basé à Austin. Selon le journal, Lance Armstrong, 41 ans, va prendre part aux US Masters Swimming, qui se déroulent dans la capitale texane.

Cette manifestation n'est pas sous la coupe de l'Agence antidopage  américaine (Usada) et l'ancien cycliste peut donc s'inscrire malgré sa  suspension qui l'empêche de prendre part à la plupart des compétitions de  cyclisme ou de course à pied, ses autres sports de prédilection. Armstrong, qui avait débuté sa carrière sportive par le triathlon, est  inscrit dans les trois courses les plus longues de la manifestation: 500 yards  (457 m), 1000 yards (914 m) et 1650 yards (1508 m) nage libre.

"J'ai de bonnes sensations"

Il est le nageur engagé dans sa course ayant le deuxième meilleur temps de  référence sur 1000 yards, et le troisième pour les 500 et 1650 yards. Armstrong, qui n'a pas encore confirmé officiellement sa participation, a  cependant twitté récemment qu'il s'entraînait en natation: "Bel entraînement ce  matin àMastersSwimming. Merci coach Hux pour la punition", a-t-il notamment  posté dans un message le 23 mars.

"Solide session WHAC Maser swim ce matin. 3500 yards. J'ai de bonnes  sensations dans la piscine", avait-il annoncé trois jours plus tôt. Lance Armstrong a été officiellement déchu en octobre 2012 de ses sept  victoires consécutives sur le Tour de France (1999-2005) et radié à vie après  que l'Usada l'a accusé d'avoir activement participé au "programme de dopage le  plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport". Après des années de dénégations farouches, y compris devant des enquêteurs  fédéraux, l'ancien cycliste a avoué mi-janvier, lors de confessions télévisées,  s'être dopé durant sa carrière.

AFP