Eufemiano Fuentes Puerto procès 012013
Eufemiano Fuentes lors du procès de l'affaire Puerto | AFP

L'AMA va faire appel de la décision de détruire les poches de sang dans l'afffaire Puerto

Publié le , modifié le

L'Agence mondiale antidopage (AMA) va faire appel de la décision de la justice espagnole lui refusant l'accès aux quelque 200 poches de sang saisies en 2006 dans l'officine du Dr Eufemiano Fuentes, a-t-on appris samedi lors de la réunion de ses instances dirigeantes.

Le Dr Fuentes, personnage central de cette affaire, a été condamné à un an  de prison et à quatre ans d'interdiction d'exercice de la médecine sportive  pour "délit contre la santé publique" le 30 avril par le tribunal de Madrid,  qui a refusé aux instances antidopage l'accès aux preuves recueillies dans  l'affaire Puerto. "Nous faisons appel de la décision", a déclaré le directeur général de  l'AMA, David Howman, dimanche.

L'AMA s'était constituée partie civile dans le procès du médecin espagnol,  personnage central de l'affaire Puerto, pour mettre la main sur des éléments de  preuve, qui permettraient de sanctionner les sportifs ayant bénéficié des  sombres pratiques du médecin. "Selon nos juristes, l'interprétation faite par la juge, selon laquelle la  loi empêcherait le partage d'informations, n'était pas claire", a précisé  Olivier Niggli, le conseiller juridique de l'AMA.

"C'est une cause trop importante"

Alors que les députés espagnols ont approuvé jeudi une nouvelle législation  antidopage qui doit encore passer devant le Sénat, le président de l'AMA John  Fahey a fait savoir qu'il avait personnellement écrit au Premier ministre  espagnol pour l'informer que l'AMA entendait écluser les recours mais aussi lui  demander de pousser toute intervention législative pour qu'une telle affaire ne  puisse pas se reproduire à l'avenir.

"C'est une cause trop importante", a estimé l'ancien ministre australien. L'Agence antidopage espagnole et l'Union cycliste internationale (UCI)  avaient déjà annoncé leur intention de faire appel. Jusqu'à présent, seuls six cyclistes ayant été clients du Dr Fuentes ont pu  être identifiés. Lors de son procès cet hiver, le docteur Fuentes avait raconté  qu'il avait travaillé "avec tous types de sportifs".

AFP