L'AMA regrette qu'Armstrong ne s'explique pas en justice

Publié le , modifié le

Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA), John Fahey, a regretté que Lance Armstrong ne puisse s'expliquer devant un tribunal après sa décision de renoncer à poursuivre sa bataille judiciaire contre l'Agence américaine antidopage.

"J'aurais aimé que les accusations, les insinuations, les rumeurs qui  courent depuis des années soient examinées par un tribunal public dans le cadre d'une vraie procédure, quelle qu'en soit l'issue, pour que le monde entier  connaisse les faits", a déclaré John Fahey à la radio australienne ABC.

Mathieu Baratas