Quentin Lafargue
La joie de Quentin Lafargue | MEHDI FEDOUACH / AFP

Lafargue conserve son titre en vitesse aux championnats de France

Publié le , modifié le

Le cycliste Quentin Lafargue a conservé son titre de champion de France de la vitesse devant son public du vélodrome de Bordeaux-Lac, alors que Sylvain Chavanel, pour son retour sur piste, a décroché le titre en poursuite individuelle.

Le duel tant attendu entre Grégory Baugé et François Pervis n'aura donc pas  eu lieu en vitesse. Le "Tigre", quadruple champion du monde de la discipline,  qui a décroché sa dernière couronne mondiale en février, a été éliminé dès les  séries. "Il faut être indulgent", a-t-il expliqué, lui qui est en plein  entraînement pour son seul objectif de l'année, les Jeux de Rio, et ne  participera pas aux Championnats d'Europe à Granges (Suisse, du 14 au 18  octobre). Et c'est finalement le Girondin Quentin Lafargue, local de l'étape, qui à  25 ans a conservé la couronne acquise l'an dernier au Vélodrome national, grâce  à deux manches bien menées face à François Pervis, double champion du monde en  titre du keirin et du kilomètre, et champion du monde 2014 en vitesse.

Chavanel a également brillé

Lafargue a effectué un parcours parfait en remportant tous ses duels en  deux manches, alors que Pervis a du disputer trois manches pour se débarrasser  de Sébastien Vigier en quarts, puis de Mickael D'Almeida en demi-finales. "Le physique est là, je suis confiant. Le gros objectif, c'est dans deux  semaines" à Granges, où il pourrait glaner une qualification directe pour les  Championnats du monde 2016, a souligné Lafargue, conscient que les places  seront chères pour intégrer l'équipe de relais. L'autre attraction du jour aura été le retour réussi sur piste de Sylvain  Chavanel en poursuite individuelle. Pour son grand retour dans la discipline, 17 ans après son dernier tour de  piste, le coureur, âgé de 36 ans n'a laissé aucune chance au tenant du titre,  Julien Morice avec un chrono de 4:21.023 de bonne facture, malgré seulement  quelques jours de préparation effectués sur l'anneau.

AFP