Joaquin Rodriguez (Katusha) Vuelta 09 2010
Joaquin Rodriguez | AFP - Jose Jordan

La montagne chamboule tout

Publié le , modifié le

La 16e étape du Tour d'Espagne, arrivée en altitude à Cotobello, avec quatre cols et 181 km au programme, a bouleversé le classement général. L'Italien Vincenze Nibali (Liquigas), qui a craqué dans la dernière montée, a abandonné son mailot de leader au profit de l'Espagnol Joaquin Rodriguez (Katusha), 4e de cette étape-reine enlevée en solitaire par un autre Espagnol, Mikel Nieve (Euskaltel) qui signe là son premier grand succès sur le circuit.

Nibali (Liquigas) a été attaqué de toutes parts: dans l'ordre, par Frank Schleck, Carlos Sastre,  Ezequiel Mosquera puis Joaquin Rodriguez. Bien qu'il ait été longtemps protégé par l'infatigable Roman Kreuziger, lequel a aussi "sauté" dans la montée de l'Alto Cotobello, il devait donc logiquement céder sous ces coups de boutoir. D'autant que la journée a été l'objet d'incessantes tentatives, organisées notamment par l'équipe Euskaltel, comme un hommage à son ancien leader Igor Anton, qui a dû renoncé après une chute samedi. Après plusieurs relances dans une échappée principale de dix hommes, c'est au jeune Mikel Nieves, professionnel depuis deux ans, qui'a été dévolu le rôle de dernière fusée. Il est allé avec beaucoup de panache chercher un succès sur un terrain difficile, finissant avec 1'05'' d'avance sur Frank Schleck (Saxo Bank) parti en contre. Le Luxembourgeois, très actif tout au long du parcours, termine deuxième de l'étape devant le Belge Kevin de Weert.et en profite d'ailleurs pour faire un excellent rapproché au classement. Mais la bonne affaire est revenue à Joaquin Rodriguez. Pointé à seulement 4 secondes au départ de l'étape à Gijon, l'Espagnol qui restait dans la roue de Nibali en compagnie de la plupart des favoris dans la dernière difficulté, a porté une attaque décisive qui lui permet de prendre la première place du général avec désormais 33" d'avance sur Nibali.

Le Français David Moncoutié, leader du classement de la montagne, passait en tête la première difficulté du jour, le col de Cabrurana. Dans les derniers lacets du Puerto de San Lorenzo, il ne restait plus que cinq coureurs devant, dont l'Espagnol Luis Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), qui s'imposait au sommet.
A l'approche de la Cobertoria, Frank Schleck et son équipe de la Saxo Bank prenaient la direction des opérations. Schleck partait seul mais était repris à six km du sommet et tous les ténors se retrouvaient devant. Sanchez règlait à nouveau le groupe au sommet. Après un regroupement dans la descente, les coureurs abordaient la dernière montée vers Cotobello. Mikel Nieve partait seul à huit km du sommet, puis Schleck tentait à nouveau sa chance en se lançant à sa poursuite avant d'être repris. Moncoutié restait dans le groupe de tête et se hisse à la 10e place du classement général.

Classement de la 16e étape1. Mikel Nieve (ESP/EUS)   les 181,4 km en 4h51:59.
2. Frank Schleck (LUX/SAX) à  1:06.
3. Kevin De Weert (BEL/QST)   1:08.
4. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT)  1:22.
5. Luis Leon Sanchez (ESP/GCE) 1:32.
6. Ezequiel Mosquera Miguez (ESP/KGZ)  1:40.
7. David García (ESP/KGZ)    1:42.
8. Nicolas Roche (EIR/ALM)  1:44.
9. Carlos Sastre (ESP/CTT)   1:50.
10. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ)  1:59.
11. Tom Danielson (USA/GRM)  2:07.
12. David Moncoutié (FRA/COF) 2:33.
13. Rémy Di Grégorio (FRA/FDJ)  3:24.
14. Christophe Le Mével (FRA/FDJ) 3:24.
15. Peter Velits (SVK/THR)  3:24.

Classement général
1. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT)  70h24:39.
2. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) à  0:33.
3. Ezequiel Mosquera Miguez (ESP/KGZ)  0:53.
4. Frank Schleck (LUX/SAX)  2:16.
5. Nicolas Roche (EIR/ALM)   3:01.
6. Peter Velits (SVK/THR)      4:27.
7. Tom Danielson (USA/GRM)  4:29.
8. Xavier Tondo (ESP/CTT)      4:43.
9. Carlos Sastre (ESP/CTT)     4:53.
10. David García (ESP/KGZ)   6:23.
11. Mikel Nieve (ESP/EUS)     6:30.
12. Luis Leon Sanchez (ESP/GCE)  7:07.
13. David Moncoutié (FRA/COF)      7:28.
14. Vladimir Karpets (RUS/KAT)      9:33.
15. Rubén Plaza (ESP/GCE)          12:37.