Katusha saisit le TAS

Publié le , modifié le

Evincée du WorldTour par l'UCI, Katusha a saisi le Tribunal arbitral du sport, pour faire valoir ses intérêts. "La saisine du TAS est une conséquence directe de la politique d'isolement pratiquée par la Commission des licences de l'UCI et a été faite en respect de tous les règlements", explique la formation russe du n°1 mondial Joaquim Rodriguez. Outre le niveau sportif, les critères retenus par la commission touchent principalement à l'éthique et les finances.

Katusha est dirigée par le Russe Viatcheslav Ekimov, longtemps coéquipier puis directeur sportif de Lance Armstrong, et Denis Menchov, ancien vainqueur du Giro et de la Vuelta, mais dont le nom est apparu dans plusieurs affaires de dopage sans qu'il n'ait été officiellement inquiété.

En ne faisant pas partie des dix-huit formations de première division, Katusha n'est pas automatiquement qualifiée pour les principales épreuves et doit désormais attendre une invitation de la part des organisateurs des différentes épreuves. Toutefois, l'association internationale des organisateurs (AIOCC) a annoncé le mois dernier qu'elle accorderait la priorité, pour les invitations, aux équipes qui ont rallié le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), un mouvement en pointe dans l'antidopage dont Katusha ne fait pas partie.

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS