Degenkolb cri joie paris roubaix
John Degenkolb (Giant-Alpecin) va manquer Milan-San Remo et Paris-Roubaix | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

John Degenkolb va prendre son mal en patience

Publié le , modifié le

Il a beau se dire qu'il a eu de la chance dans son malheur, John Degenkolb a perdu toute chance de défendre ses titres sur les classiques de mars-avril. Gravement touché avec d'autres membres de son équipe Giant-Alpecin, l'Allemand doit soigner ses blessures avant de penser à recourir. Opéré avec succès au doigt et au radius gauche, le sprinteur sera arrêté au moins trois mois selon le chirurgien espagnol qui s'est occupé de lui à Valence.

De l'accident, John Degenkolb n'a que des fragments de souvenirs. Quelques images seulement dont celles de son index gauche sectionné. "Il pendait au bout de ma main. Après, je ne me souviens plus..."  La scène a pourtant été d'une grande brutalité. Face à l'équipe Giant en stage dans le sud-est de l'Espagne, une conductrice britannique qui empiète sur la voie de gauche. Six coureurs sont touchés à différents degrés. Plusieurs souffrent de fractures. Le plus inquiétant, c'est Degenkolb. Le doigt, le radius, le fémur, le genou, le visage, tout son corps a souffert dans cet accident. Indispensable pour freiner et changer de vitesse, l'index est un souci majeur. Il doit absolument retrouver toute sa mobilité. Pris en charge et opéré à plusieurs reprises, l'Allemand peut être considéré comme un miraculé. Malgré la gravité de ses blessures, il devrait pouvoir recourir. 

Degenkolb ne verra pas le printemps

Ça, c'est la bonne nouvelle. Car sur le plan sportif le coup est dur pour le coureur et son équipe. Vainqueur de Milan - San Remo et Paris-Roubaix en 2015, Degenkolb nourrissait de grandes ambitions au printemps prochain. En plus de défendre ses titres, l'Allemand avait coché le Tour des Flandres comme objectif principal. Il semble impossible de se remettre sur pied avant début mai. "Il rentrera en Allemagne dans les prochains jours pour poursuivre son  traitement au niveau du bras et de la main. Ensuite, il débutera son processus  de convalescence", a expliqué le médecin de l'équipe Anko Boelens. Son rétablissement prendra du temps mais il est difficile de faire une estimation à ce stade." Le chirurgien espagnol Pedro Cavadas évoque lui un arrêt d'au moins trois mois. Bien trop tard pour les classiques. Mais à 27 ans, Degenklob aurait pu perdre bien plus qu'une saison.