Greg Van Avermaet
Greg Van Avermaet s'impose. | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA

Het Nieuwsblad : bis repetita pour Van Avermaet, devant Sagan

Publié le , modifié le

Greg Van Avermaet a remporté l’édition 2017 de l’Omloop Het Nieuwsblad, la première classique de la saison, devant Peter Sagan et Sepp Vanmarcke.

Ils se sont fait une beauté, ils sont prêts… Après des mois d’absence, les pavés sont de retour, pour l’Omloop Het Nieuwsblad. Sagan, Kristoff, Van Avermaet, Boonen ou encore Démare et Coquard côté français…Tout le monde a répondu présent pour cette première classique flandrienne de l’année.

L’un des tournants de la course se trouve sûrement dans ce secteur situé à 61 kilomètres de l’arrivée. Juste avant le Taaienberg, une énorme chute touche une majeure partie du peloton. Alexander Kristoff, Tom Boonen, mais aussi Bryan Coquard sont à terre. Cette chute ne fait pas faiblir l’allure de la trentaine de coursiers qui sont toujours sur leurs vélos. Van Avermaet, Peter Sagan ou encore Sep Vanmarcke accélèrent même l’allure et se retrouvent entre costauds, à la poursuite de l’échappée du jour.

Une échappée du jour composée de cinq coureurs, parmi lesquels Mike Teunissen, mais surtout le Français Justin Jules, vainqueur de la première étape du Tour de la Provence dans la semaine. Les Français Alexis Gougeard et Thomas Boudat, qui étaient partis en contre, se font rejoindre par ce groupe de costauds. Trente secondes plus loin, un autre peloton, mené par le Team Sky, tente de revenir alors qu’on arrive dans la dernière heure de course. Un petit groupe, notamment composé du champion du monde et du Français d'AG2R La Mondiale, parvient enfin à rejoindre les cinq hommes de tête dans le Leberg, alors qu’il reste 40 kilomètres de course.

Le trio de favoris répond présent

Les trois cadors des classiques pavées, que sont Vanmarcke, Van Avermaet et Sagan prennent le large dans le Paddestraat, seulement suivis (au début) par les surprenants Teunissen et le Français Jules. Mais un groupe mené par Adrien Petit ou encore Fabio Felline, n’est qu’à une trentaine de secondes. C’était le trio qu’on attendait, il répond présent dès la première classique flandrienne.

A cinq kilomètres de l’arrivée, les trois hommes comptent encore 55 secondes. La victoire se joue finalement au sprint, et à ce petit jeu là, Greg Van Avermaet se montre le plus rapide. Comme l’an dernier, le champion olympique s’impose devant son meilleur ennemi, Peter Sagan, et Sepp Vanmarcke. Adrien Petit termine dixième et premier Français. La saison des classiques est définitivement lancée.