Andre Greipel
Andre Greipel |

Greipel le plus rapide

Publié le , modifié le

L'Allemand Andre Greipel (Omega Pharma Lotto) a remporté au sprint la 1re étape des Trois jours de la Panne, disputée sur 194 km entre Moddelkerke et Zottegem. Greipel a logiquement devancé ses trois compagnons d'un groupe lancé aux avants-postes, Westra, Murayev et Gusev, avec une poignée de secondes d'avance sur le peloton, dont le sprint a été réglé par le Français Romain Feillu.

Cette étape courue sur les petites routes de Flandre occidentale, a été très animée, la plus grosse offensive ayant été l'oeuvre de 13 hommes parmi lesquels le futur vainqueur Greipel, le Néerlandais Westra (Vacansoleil), le Russe Gusev (Katusha), le Berlge Geert Steegmans (Quick Step) ou encore le Français Mickael Delage (FDJ). Si ce groupe parvenait à maintenir le tempo, il ne creusait jamais un écart conséquent, suffisant en tout cas pour éviter la course poursuite entamée par le peloton sous la houlette des HTC -Highroad et des BMC. Poursuite motivée par le fait que, pour beaucoup d'équipe, l'important n'était pas forcément la victoire d'étape, mais la meilleure résistance possible pour ne pas concéder trop de débours dans la perspective de la 4e et dernière étape jeudi,  un contre-la-montre d'un peu moins de pourrait modifier la donne.

Le travail du peloton finissait par payer puisqu'il opérait, à une quinzaine de l'arrivée, une jonction avec le gros du groupe de tête. Mais quatre hommes parvenaient à résister et à continuer leur chevauchée: Greipel, Westra, Muravyev et Gusev. Leur avance restait minime, d'une trentaine de secondes, mais ils ne faiblissaient même s'ils étaient bien embarrassés par la présence de Greipel, sans conteste le plus rapide au sprint. Derrière, le peloton s'effilochait, et les attaques les plus franches émanait de Sylvain Chavanel, qui profitait du point d'appui de son coéquipier Steegmans, mais qui, dans sa poursuite était bien seul à rouler. Le Français insistait dans se tentative peut-être un peu tardive, de revenir sur les hommes de tête, sur lesquels il comptait 20 secondes de retard à dix kilimètres de l'arrivée.Peu soutenu par ses compagnons de chasse, Chavanel se relevait finalement et le peloton tentait un dernier baroud pour reprendre les fuyards. Il mettait beaucoup d'énergie pour cela mais n'allait pas y parvenir, échouant à une dizaine de secondes. Devant, Westra faisait l'essentiel du travail, espérant faire craquer Greipel. Mais l'Allemand qui n'avait aucunement l'intention de se faire attaquer à tour de rôle par ses trois compagnons,  parvenait intelligemment à se sortir de cette situation en prenant le sprint dès la flamme rouge. Iout en puisance, il allait cueillir la victoire d'étape, endossant du même coup le premier maillot de leader du classement général.    

Classement de la 1re étape

1. André Greipel (GER/Omega Pharma), les 194 km en 4 h 22:33
2. Lieuwe Westra (NED)        m.t.
3. Dmitriy Muravyev (KAZ)   m.t.
4. Vladimir Gusev (RUS)       m.t.
5. Romain Feillu (FRA)          m.t.
6. Peter Sagan (SLO)            m.t.
7. Danilo Hondo (GER)         m.t.
8. Allan Davis (AUS)             m.t.
9. Mark Renshaw (AUS)       m.t.
10. Yauheni Hutarovich (BLR)   m.t.

Déclaration

 "André Greipel: "J'avais de bonnes jambes et j'ai su en tirer profit. Ce n'est que mon deuxième succès cette saison et je suis sûr qu'il y en aura beaucoup d'autres"