Grand Prix La Marseillaise : Aurélien Paret-Peintre décroche sa première victoire en carrière pour l'ouverture de la saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Aurélien Paret-Peintre (à gauche) vainqueur sur la Marseillaise 2021
Aurélien Paret-Peintre (à gauche) vainqueur sur la Marseillaise 2021 | Fred Machabert / ypmedias.com

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour la première course de la saison cycliste sur route, le Français Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën Team) a réglé au sprint un petit peloton et décroche son premier succès en carrière. Il devance deux autres Français : Thomas Boudat (Arkéa-Samsic) et Bryan Coquard (B&B Hotels).

Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën Team) retiendra ce samedi 31 janvier à double titre. Le coureur de 24 ans a remporté la première course de la saison cycliste, au Grand Prix La Marseillaise. Mais, il a surtout ouvert son compteur de victoires au niveau professionnel. À l'aise en montagne comme le prouve sa 16e place lors du dernier Giro, Paret-Peintre a pourtant réglé au sprint un peloton de 26 coureurs.

Il a notamment devancé deux spécialistes de l'exercice : Thomas Boudat (Arkéa-Samsic) et Bryan Coquard (B&B Hotels). C'est donc un triplé français qui clôture l'épreuve de reprise comptant pour la première manche de la Coupe de France.

Pour cette course de rentrée disputée autour de Marseille, 119 coureurs s'étaient élancés pour 171 kilomètres. Certains beaux noms du cyclisme mondial avaient fait le déplacement comme Philippe Gilbert et John Degenkolb (Lotto Soudal), Matteo Trentin (UAE Team Emirates) ou les recrues phares de Total-Direct Énergie Edvald Boasson Hagen et Pierre Latour. 

La course s'est animée à une quinzaine kilomètres de l'arrivée quand quatre coureurs se sont échappés dont le Français de la Groupama-FDJ Benjamin Thomas. Mais les fuyards ont été rattrapés au sommet du col de la Gineste, à moins de dix kilomètres de la ligne, dessinant une arrivée au sprint. 

Place à l'Étoile de Bessèges

Aurélien Paret-Peintre lance parfaitement sa saison, sa quatrième chez les professionnels, mais aussi celle de son équipe. AG2R La Mondiale est soutenue depuis cette saison - et jusqu'en 2025 - par le groupe automobile Citroën, ce qui lui permet avec son budget aux alentours des 25 millions d'euros de figurer parmi les grosses écuries mondiales. 

La saison se poursuit dès mardi avec la 51e édition de l'Étoile de Bessèges et ses cinq étapes. Greg Van Avermaet (AG2R Citroën Team), Geraint Thomas (Ineos Grenadiers) ou Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) seront notamment de la partie.

à voir aussi La mue d'AG2R-Citroën, le retour au bercail de Cavendish, les emplettes d'Ineos... ce qu'il faut retenir du mercato 2021 La mue d'AG2R-Citroën, le retour au bercail de Cavendish, les emplettes d'Ineos... ce qu'il faut retenir du mercato 2021