Gorka Izagirre
Gorka Izagirre | AFP - Luk Benies

Tour d'Italie: victoire d'étape pour Izaguirre

Publié le , modifié le

L'Espagnol Gorka Izagirre (Movistar) a remporté samedi la 8e étape du Tour d'Italie courue sur 189 km entre Molfetta et Peschici. Le Luxembourgeois Bob Jungels (Quick Step) conserve son maillot de leader.

Si le résultat semble ne pas avoir apporté de changements notables, alors que la plupart des favoris ont plutôt gardé des forces pour la grosse étape du lendemain, celle  de ce samedi a tout de même été animée, par nombre de tentatives qui l'ont émaillée. Plusieurs groupes se sont en effet formés, avec des coureurs qui ont baissé pavillon et d'autres qui sont sortis de l'arrière pour se mêler à la lutte. Après ces attaques multiples, seize hommes étaient aux avants-postes à 60 km de l'arrivée. Mais les hommes ne se sont pas très bien entendus, et l'échappée s'est effilochée, avec encore des actions éparpillées notamment une attaque avortée de Landa, puis, un groupe de quatre hommes qui s'est détaché, parmi lesquels l'Espagnol Gorka Izagirre.  

Pinot en embuscade

Après une chute de l'Italien Conti, longtemps maillot rose virtuel, Izaguirre lâchait ses trois compères pour aller chercher la victoire d'étape.dans le dernier kilomètre, une rampe menant à l'arrivée au-dessus de l'Adriatique. Les favoris ont franchi la ligne avec une douzaine de secondes de retard, le Français Thibaut Pinot (6e) et l'Italien Vincenzo Nibali (7e) étant roue dans roue. Gorka Izagirre, 29 ans, est le frère aîné de Ion, vainqueur d'une étape du Tour de France 2016.  Quatrième du dernier Paris-Nice, il a enlevé pour la première fois de  sa carrière une étape d'un grand tour. 

Le Giro devrait connaître une première remise en cause dimanche lors de la 9e étape, longue de 149 kilomètres, qui rejoindra le Blockhaus dans le massif de la Maiella; un parcours qu se concluera par l'ascension de 13,6 kilomètres (à 8,4 % de pente) jusqu'à l'altitude de 1665 mètres.

Déclarations

Gorka Izaguirre (ESP/Movistar), vainqueur de l'étape: "Je suis content de ne pas avoir laissé passer cette chance. Le début de l'étape a été très rapide. Comme Visconti était dans l'échappée, on s'est dit qu'on devait avoir un coureur devant. J'y suis allé mais je ne pensais pas à la victoire d'étape, d'autant que le parcours était vraiment difficile. Dans le final, devant le nombre d'attaques, j'ai surtout pensé à gérer ma dépense d'énergie. Visconti était probablement le plus dangereux pour la victoire d'étape. Dans la dernière montée, j'ai tout donné. Les circonstances m'ont été favorables. Mais le but principal reste de gagner le Giro avec Nairo (Quintana)."

Valerio Conti (ITA/Emirats), 43e de l'étape: "Nous avons fait une course parfaite jusqu'au dernier kilomètre. J'ai commis une erreur, c'est de ma responsabilité. Je me suis fait peur, il faut très peu pour tomber sur ces routes qui sont toujours un peu glissantes. Je voulais gagner pour moi et pour l'équipe. Il y a de quoi être en colère, des occasions de ce genre sont rares."

Bob Jungels (LUX/Quick-Step), maillot rose: "Je suis tombé dans une descente. Mais il n'y a rien de grave. C'est de ma faute. J'ai eu un instant d'inattention et j'ai touché la roue arrière d'un coéquipier. Pas de problème. Je ne ressens pas de douleur au genou (gauche). On s'attendait à un début d'étape difficile, surtout après l'étape d'hier (vendredi) où il ne s'était pas passé grand chose. Mais on ne pensait que ce serait à ce point; J'ai craint de perdre le maillot rose quand Conti était dans l'échappée, ça roulait vite. Cela s'est bien terminé pour nous. L'équipe a bien travaillé et, dans le final, je me suis senti bien."

Thibaut Pinot (FRA/FDJ), 6e de l'étape: "Le final était technique et dangereux. On s'est mis devant parce qu'on était nombreux. On a fait un bon rythme. Ce qui est important, c'est que l'équipe fonctionne bien."

Classement de la 8e étape

1. Gorka Izagirre (ESP/MOV), les 189 km en 4 h 24:59 
2. Giovanni Visconti (ITA/BAH) à 05.
3. Luis Leon Sanchez (ESP/AST) 10.
4. Enrico Battaglin (ITA/LNL) 12.
5. Michael Woods (CAN/CAN) 12.
6. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 12.
7. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 12.
8. Adam Yates (GBR/ORI) 12.
9. Steven Kruijswijk (NED/LNL) 12.
10. Bob Jungels (LUX/QST) 12.

Classement général

1. Bob Jungels (LUX/Etixx) 38h21:18.
2. Geraint Thomas (GBR/SKY) à 0:06.
3. Adam Yates (GBR/ORI) 0:10.
4. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 0:10.
5. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 0:10.
6. Tom Dumoulin (NED/SUN) 0:10.
7. Nairo Quintana (COL/MOV) 0:10.
8. Bauke Mollema (NED/TRE) 0:10.
9. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 0:10.
10. Andrey Amador (CRC/MOV) 0:10.
11. Tejay Van Garderen (USA/BMC) 0:10.
12. Mikel Landa (ESP/SKY) 0:10.
13. Davide Formolo (ITA/CAN) 0:10.
14. Ilnur Zakarin (RUS/KAT) 0:14.
15. Steven Kruijswijk (NED/LNL) 0:23.
 

Christian Grégoire