Tom Dumoulin (Giro 2016)
Tom Dumoulin peut sabrer le champagne | BAS CZERWINSKI / ANP / AFP

Tour d'Italie : Dumoulin prend le rose à domicile

Publié le , modifié le

Favori logique du contre-la-montre inaugural du Tour d'Italie tracé autour d'Apeldoorn (Pays-Bas), Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) s'est imposé et prend du même coup le maillot rose de leader. Outsider pour le classement général, le Néerlandais a déjà réalisé une belle opération en reléguant assez loin ses principaux adversaires.

Qui d'autre pouvait remporter un contre-la-montre individuel aux Pays-Bas ? Cancellara malade selon son équipe, Tom Dumoulin n'avait pas d'adversaire à sa taille à Apeldoorn. Du moins, c'est ce que l'on croyait mais Primoz Roglic (Lotto-Jumbo NL) a bien failli créer une énorme surprise en terminant les 9,8 kilomètres dans la même seconde que Dumoulin alors qu'Andrey Amador (Movistar) pointe lui à six secondes. Plus que celui de ces coureurs, c'est le chrono de ses adversaires que va regarder celui qui avait longtemps cru à la victoire sur la dernière Vuelta avant de finir 6e. Le moins que l'on puisse dire c'est que Dumoulin a frappé fort.

Journée difficile pour les favoris

Ce contre-la-montre initial a déjà fait des dégâts. On savait que Dumoulin avait un avantage sur ses principaux rivaux dans l'épreuve solitaire, il l'a confirmé. Le Néerlandais vous présente l'addition : 19 secondes pour Nibali, 24 pour Valverde, 30 pour Chaves, 32 pour Zakarin​, 33 pour Uran​, 38 pour Majka et 40 pour Landa ! Du côté des Français, Jean-Christophe Péraud perd lui 38 secondes, une petite contre-performance même s'il n'est pas le plus à l'aise sur les courtes distances. A noter enfin, la superbe performance de Marcel Kittel qui ne concède que 11 secondes et se pose déjà en favori pour prendre le maillot rose avant le retour en Italie, lundi à l'occasion de la première journée de repos.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot