Richard Carapaz, vainqueur de la 4e étape du Giro 2019
Richard Carapaz, vainqueur de la 4e étape du Giro 2019 | Luk BENIES / AFP

Tour d'Italie : Carapaz vainqueur, Dumoulin lâche beaucoup de temps

Publié le , modifié le

Richard Carapaz (Movistar) a remporté la 4e étape du Tour d'Italie tracée sur un parcours difficile entre Orbetello et Frascati (235 kilomètres) en devançant Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et Diego Ulissi (UAE Team Emirates) alors qu'une chute survenue dans les derniers kilomètres a mis Tom Dumoulin à terre. Le Néerlandais, vainqueur du Giro 2017 a lâché plus de quatre minutes.

Cette 4e étape du Tour d'Italie, longue de 235 kilomètres, fera date dans cette édition 2019. C'est entre Orbtello et Frascati, dans les ultimes kilomètres du jour, que Tom Dumoulin a dit adieu à la victoire finale. A terre à un peu plus de six bornes de la ligne, le Néerlandais, vainqueur du Giro 2017 et deuxième du Tour de France 2018, a perdu exactement 4'05''. Pire, il ne s'est pas battu pour limiter cet écart. Touché au genou, le Néerlandais ne sortira pas indemne de cette journée. 

Richard Carapaz (Movistar) a lui profité de ce final chaotique pour remporter la deuxième étape de sa carrière sur le Giro après son succès en 2018. Très costaud, l'Équatorien s'est extirpé dans la dernière ascension du jour et a résisté au retour de Caleb Ewan (Lotto-Soudal). L'Australien termine finalement 2e devant Diego Ulissi (UAE-Team Emirates). Primoz Roglic, sixième du jour, reprend du temps à tous ses rivaux. Miguel Angel Lopez (Astana), Simon Yates (Mitchelton-Scott) et Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) limitent la casse avec 16 secondes perdues sur le maillot rose.

Roglic grand vainqueur

Le grand vainqueur du jour se nomme donc évidemment Primoz Roglic. Déjà dominateur sur la première étape, le Slovène est passé entre les gouttes de la chute et a vu tous ses adversaires perdre un peu, ou pour certains beaucoup, de temps. Au général, Roglic compte désormais 35 secondes d'avance sur Yates, 39 sur Nibali et 44 sur Lopez. En revanche, le leader de la Jumbo-Visma n'a pas été capable de jouer la victoire sur l'étape du jour, Carapaz était trop fort. Ce dernier a produit son effort à près de 400 mètres de la ligne et a préservé une courte avance sur l'Australien Caleb Ewan. L'Italien Diego Ulissi a pris la troisième place. Plus loin, Dumoulin était en souffrance. La question est désormais de savoir s'il repartira mercredi.