Vincenzo Nibali (Astana)
Vincenzo Nibali (Astana), nouveau leader du Giro | AFP - LUK BENIES

Nibali en rose, Wiggins déçoit

Publié le , modifié le

Alex Dawsett s’est adjugé la 8e étape du Giro samedi, un contre-la-montre individuel de 54,8km entre Gabicce Mare et Saltara. Le coureur de la Movistar s’est offert à 24 ans le plus beau succès de sa carrière. Bradley Wiggins, grand favori de l’étape a finalement terminé deuxième, à 10 secondes. Le maillot rose revient à Vincenzo Nibali (Astana), qui n'a concédé que 11 secondes au leader de la Sky.

Un chrono comme juge de paix. Après une première étape escarpée vendredi, mais gâchée par des trombes d’eau, le contre-la-montre de samedi permettait de mieux juger de l’état de forme des favoris de l’épreuve. Si Bradley Wiggins (Sky) avait hérité de la pancarte de favori, il a finalement été surpris par son compatriote, Alex Dowsett (Movistar). Spécialiste de l'exercice, le coureur de la formation espagnole a marqué les esprits en dominant le champion olympique de la discipline. Deuxième à l'arrivée, Wiggins a finalement concédé 10 secondes sur le vainqueur du jour. C’est dans la première partie de l’épreuve que "Wiggo" a perdu la course, puisqu’il a compté jusqu’à 59 secondes de retard au dernier intermédiaire.  Heureusement pour le leader de la Sky, une fin de parcours canon lui a permis de revenir en haut du classement.

Des problèmes gastriques pour Wiggins ?

Le Britannique – a-t-on appris - souffrirait de problèmes gastriques depuis plusieurs jours. De quoi expliquer peut-être ses relatives contre-performances. Le retrait de Wiggins a en tout cas fait le bonheur de Vincenzo Nibali. Le leader de la formation Astana, loin d'être un expert des chronos, n'a finalement concédé que 11 secondes à Wiggins. Il s'est classé à la quatrième place du contre-la-montre. De quoi le propulser nouveau leader du Giro au soir de la 8e étape. Deuxième au classement général en 2011, le coureur transalpin affirme un peu plus ses ambitions sur cette édition.

Au classement général provisoire, Nibali précède désormais Evans de 29 sec  et le Néerlandais Robert Gesink de 1 min 15 sec. Wiggins, 4e, compte 1 min 16  sec de retard. Le tenant du titre, Ryder Hesjedal, le Canadien de la Garmin Sharp a échoué loin. A la 18e place, rendant 2'23 au plus rapide du jour. Les espoirs de conserver sa couronne dans deux semaines sont déjà minces.

Dimanche, la 9e étape relie Sansepolcro à Florence, la ville-hôte des  Championnats du monde sur route en septembre. Le parcours de 170 kilomètres,  qui comporte trois ascensions répertoriées, se prête aux échappées jusqu'à  l'arrivée jugée en montée sur le balcon de la ville toscane (piazzale  Michelangelo).

Réactions :

Vincenzo Nibali (ITA/Astana),  maillot rose: "Je suis tout à fait heureux. Mais la route est encore longue et  je ne néglige personne. Je ne m'attendais pas à prendre le maillot rose  aujourd'hui. Je pense avoir fait un très bon chrono. La première partie m'était  favorable avec beaucoup de virages et de montées-descentes. J'ai un peu plus  souffert dans la deuxième partie par rapport aux purs spécialistes, je n'ai pas  le même gabarit qu'eux, mais j'ai bien géré et j'ai gardé assez de forces por  la montée finale. Ce chrono, on l'avait dit, était déterminant. J'ai beaucoup  travaillé cet hiver dans ce but. Et toute l'équipe aussi. Je n'ai perdu que 11  secondes alors que Bradley (Wiggins) est le coureur le plus fort dans le  contre-la-montre, il l'a montré dans le chrono olympique. Pour moi, ce maillot  rose a beaucoup de signification, c'est une émotion fantastique de le revêtir  comme la première fois en 2010. Hier (vendredi), je suis passé à l'attaque mais  ma chute a tout compromis. La suite ? je suis tranquille, l'équipe me fait  confiance, je me sens comme en famille. Les choses se passent au mieux. Nous  allons défendre ce maillot rose, Valerio (Agnoli) et Paolo (Tiralongo) ont  récupéré."
   
Michele Scarponi (ITA/Lampre), 5e du classement général: "J'ai tout donné  et c'était très difficile de rester concentré pendant près d'une heure et vingt  inutes. J'ai perdu quelques secondes qui sont toujours importantes mais je  pense m'être bien défendu. J'espère ne jamais plus avoir à affronter un chrono ausis long. Maintenant, j'ai surtout envie d'une bonne douche et de repos, je  suis épuisé."

Classement officiel de la 8e  étape du Tour d'Italie

    1. Alex Dowsett (GBR/MOV) les 54,8 km en 1h16:27.
    (moyenne: 43,008 km/h)
    2. Bradley Wiggins (GBR/SKY) à 0:10.
    3. Tanel Kangert (EST/AST) 0:14.
    4. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 0:21.
    5. Stef Clement (NED/BLA) 0:32.
    6. Luke Durbridge (AUS/ORI) 0:35.
    7. Cadel Evans (AUS/BMC) 0:39.
    8. Manuele Boaro (ITA/SAX) 0:45.
    9. Sergio Henao (COL/SKY) 0:53.
    10. Michele Scarponi (ITA/LAM) 0:53.
    11. Robert Gesink (NED/BLA) 1:22.