Michael Matthews
Michael Matthews peut sortir le champagne | LUK BENIES / AFP

Matthews plus que jamais patron du Giro

Publié le , modifié le

En remportant la sixième étape du Tour d'Italie, Michael Matthews (Orica-GreenEdge) a conforté son maillot rose de leader de l'édition 2014. L'Australien s'est imposé au sprint, jugé en montée, après avoir distancé ses rivaux à la faveur d'une grosse chute collective à 9 kilomètres de la ligne.

L'étape la plus longue du Giro 2014 (257 kilomètres) n'aura pas été la moins mouvementée. Au terme d'un tracé avec peu de gros pourcentages mais très casse-pattes, Michael Matthews, maillot rose sur les épaules, s'est montré le plus puissant en haut de la montée finale. Leader depuis la deuxième étape, l'Australien ne se trouvait à ce moment déjà plus en compagnie de ses principaux concurrents au général, pris dans deux chutes coup sur coup à une dizaine de kilomètres de la ligne, sur une route transformée en patinoire par la pluie.

Rodrigez, blessé, grand perdant du jour

Le favori de l'épreuve, Nairo Quintana, a ainsi perdu des précieuses secondes, mais cela pourrait s'avérer plus grave encore pour Joaquim Rodriguez, blessé à la main et au poignet. L'Espagnol a passé la ligne près de huit minutes après Matthews, prenant directement la direction de l'hôpital après son arrivée... L'Italien Giampaolo Caruso (Katusha), le plus sévèrement touché du peloton, a été évacué par ambulance. 

Parmi les cadors du peloton ayant "survécu" à la chute, Cadel Evans (BMC) réalise l'autre bonne opération du jour en décrochant la troisième place de l'étape. Michael Matthews, qui a devancé sur la ligne le Belge Tim Wellens (Lotto), en profite lui pour enlever son premier succès dans le Giro. Il prend donc ses aises en tête du général, affichant 21 secondes d'avance sur Evans et 1'18 sur Rigoberto Uran (Sky). "Je ne sais même pas quoi dire, a réagi le vainqueur au micro de BeIn Sport. Je ne peux pas croire que j'ai gagné avec le maillot rose. Mes coéquipiers ont été formidables. C'est un rêve qui se réalise". 

Classement de la 6e étape

1. Michael Matthews (AUS/ORI) les 257,0 km en 6h37:01.
2. Tim Wellens (BEL/LTB) à 0:00.
3. Cadel Evans (AUS/BMC) 0:00.
4. Matteo Rabottini (ITA/NRI) 0:00.
5. Ivan Santaromita (ITA/ORI) 0:13.
6. Steve Morabito (SUI/BMC) 0:23.
7. Wilco Kelderman (NED/BKN) 0:49.
8. Mauro Finetto (ITA/NRI) 0:49.
9. Diego Ulissi (ITA/LAM) 0:49.
10. Fabio Duarte (COL/COL) 0:49.
11. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 0:49.
12. Diego Rosa (ITA/AND) 0:49.
13. Fabio Aru (ITA/AST) 0:49.
14. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 0:49.
15. Rigoberto Uran (COL/OPQ) 0:49.
16. Daniel Moreno (ESP/KAT) 0:49.
17. Michael Rogers (AUS/TIN) 0:49.
18. Pierre Rolland (FRA/EUC) 0:49.
19. Nairo Quintana (COL/MOV) 0:49.
 20. Francesco Manuel Bongiorno (ITA/BAR) 0:49

Classement général    

1. Michael Matthews (AUS/ORI) 24h18:14.
2. Cadel Evans (AUS/BMC) à 0:21.
3. Rigoberto Uran (COL/OPQ) 1:18.
4. Rafal Majka (POL/TIN) 1:25.
5. Steve Morabito (SUI/BMC) 1:25.
6. Matteo Rabottini (ITA/NRI) 1:25.
7. Ivan Santaromita (ITA/ORI) 1:47.
8. Fabio Aru (ITA/AST) 1:51.
9. Tim Wellens (BEL/LTB) 1:52.
10. Ivan Basso (ITA/CAN) 2:06.
11. Nairo Quintana (COL/MOV) 2:08.
12. Wilco Kelderman (NED/BKN) 2:11.
13. Maxime Bouet (FRA/ALM) 2:11.
14. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 2:11.
15. Diego Ulissi (ITA/LAM) 2:22.
16. Robert Kiserlovski (CRO/TRE) 2:24.
17. Michele Scarponi (ITA/AST) 2:28.
18. Samuel Sanchez (ESP/BMC) 2:34.
19. Dario Cataldo (ITA/SKY) 2:36.
20. Gianluca Brambilla (ITA/OPQ) 2:46.